24 octobre 2016

Plus de 80 ONG demandent d'exclure la Russie du Conseil des droits de l'Homme

Plus de 80 organisations humanitaires exhortent les pays membres de l'ONU à ne pas accepter la Russie comme membre du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies en raison de son rôle dans le conflit syrien. 

Le vendredi 28 octobre, l’Assemblée générale des Nations unies élira les 14 nouveaux membres du Conseil des droits de l'Homme pour un mandat de trois ans commençant en 2017. La Russie, la Croatie et la Hongrie se disputeront deux sièges réservés aux pays d'Europe de l'Est.

La résolution 60/251 des Nations unies demande aux pays membres de l'ONU de prendre en considération la contribution des candidats à la promotion et la protection des droits humains dans leur pays et à l’étranger. Or, les actions de la Russie en Syrie est en totale opposition avec ses engagements rhétoriques en faveur des droits humains.

Les États membres de l’ONU doivent prendre en compte les récents agissements de la Russie, dont :

  • la livraison d’armes au gouvernement syrien.
  • les attaques délibérées de la Russie en Syrie notamment contre des civils et des infrastructures civiles. Depuis le 19 septembre 2016, les forces syriennes et russes bombardent les zones d’Alep contrôlées par l’opposition, utilisant des bombes barils, des armes incendiaires et des munitions à fragmentations interdites par les lois internationales. Au moins cinq hôpitaux ont été endommagés ou partiellement détruits à Alep selon Human Rights Watch. Un convoi humanitaire a également été attaqué le 19 septembre 2016 par les forces russes ou syriennes.
  • la mobilisation de la Russie afin d’empêcher que les auteurs des graves violations commises en Syrie soient poursuivis. Le 8 octobre 2016, la Russie a apposé son veto à une proposition de résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU visant à mettre fin aux atrocités à Alep. C’était la cinquième utilisation du veto russe concernant la Syrie.

Au cours de sa campagne pour être élue au Conseil des droits de l'Homme, la Russie a fait part de son engagement à défendre les obligations internationales en termes de droits humains par les Etats. Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, a déclaré le 28 septembre que ceux qui utilisait l’usage aveugle d’armes à Alep « savaient qu’ils commettaient des crimes de guerre ». 

La légitimité et la crédibilité du Conseil des droits de l'Homme reposent sur l’engagement de ses membres. Les pays membres de l'ONU doivent se poser la question des abus de la Russie en Syrie et si ceux-ci sont compatibles avec les principes et les objectifs de la principale instance intergouvernementale de l'ONU chargée des droits humains. 

Les ONG signataires

  1. Abrar Halap Association for Relief and Development*
  2. Ahl Horan*
  3. Al Seeraj for Development and Healthcare*
  4. Alkawakibi Organization for Human Rights
  5. Amrha*
  6. Antiwar Committee in Solidarity with the Struggle for Self Determination
  7. Attaa Association*
  8. Attaa for Relief and Development (ARD)*
  9. Balad Syria Organization*
  10. Basmet Amal Charity*
  11. Baytna Syria
  12. Bihar Relief Organization*
  13. Bonyan*
  14. CARE International
  15. Council for Arab-British Understanding
  16. Damascene House Foundation for Society Development*
  17. Darfur Bar Association
  18. Deir Elzzor United Association (FURAT)*
  19. Education Without Borders (MIDAD)*
  20. Emaar Al Sham Humanitarian Association*
  21. Emissa for Development
  22. Enjaz Development Foundation*
  23. EuroMed Rights Paris
  24. Fraternity Foundation for Human Rights
  25. Ghiath Matar Foundation*
  26. Ghiras Al Nahda*
  27. Ghiras Foundation for Childcare and Development
  28. Ghiras Syria*
  29. Hand in Hand for Syria
  30. Help 4 Syria*
  31. Hivos People United
  32. Human Rights Watch
  33. Human Rights First Society
  34. Humanitarian Relief Association (IYD)*
  35. Insan for Psychosocial Support*
  36. International Federation for Human Rights (FIDH)
  37. International Humanitarian Relief*
  38. International Supporting Woman Association (ISWA)*
  39. Irtiqaa Foundation*
  40. Just Foreign Policy US
  41. Karam Foundation
  42. Kesh Malek
  43. Local Development and Small Projects Support - LDSPS
  44. Maram Foundation for Relief & Development*
  45. Mayday Rescue Foundation
  46. Middle East Desk Broederlijk Delen - Pax Christi
  47. Montreal Institute for Genocide and Human Rights
  48. Mountain Foundation*
  49. Najda Now International*
  50. Nasaem Khair*
  51. Orient for Human Relief*
  52. PAX
  53. Qitaf Al Khair Relief Association*
  54. Refugees International
  55. Rethink Rebuild Society
  56. Saed Charity Association*
  57. Save a Soul*
  58. Sedra Association for Charity*
  59. Shafak Organization
  60. Shama Association*
  61. Snabel Al Khyr*
  62. STAND: The Student-Led Movement to End Mass Atrocities
  63. Syria Charity*
  64. Syria Civil Defence - The White Helmets
  65. Syria Relief*
  66. Syria Relief Organization*
  67. Syrian Education Commission (SEC)*
  68. Syrian Engineers For Construction and Development Organization (SECD)*
  69. Syrian Expatriate Medical Association (SEMA)*
  70. Syrian Institute for Justice
  71. Syrian Medical Mission*
  72. Syrian Network for Human Rights
  73. Syrian Orphans Organization*
  74. Syrians for Truth and Justice - STJ
  75. Takaful Al Sham Charity Organization*
  76. The Arabic Network for Human Rights Information*
  77. The Syria Campaign
  78. The Violations Documentation Center in Syria (VDC)
  79. The Syrian Establishment for Human Care & Enhancement (MASRRAT)*
  80. Trocaire
  81. Tuba Dernegi*
  82. Unified Revolutionary Medical Bureau in East Gouta*
  83. Union of Syrians Abroad*
  84. Vision GRAM International
  85. White Hands - Beyazeller*
  86. Women Now for Development

*Ces organisations sont membres du Syria Relief Network (SRN) qui rassemble plusieurs ONG travaillant en Syrie et dans les pays voisins pour aider les populations syriennes qui ont besoin d’une assistance humanitaire. 

contacts médias

Nos porte-paroles sont disponibles pour tout commentaire.

Contactez Laury-Anne Bellessa, responsable des relations médias chez CARE France, bellessa@carefrance.org, 07 86 00 42 75