26 octobre 2016

Haïti : « Le toit s’est envolé dans la nuit comme un oiseau. »

Florkensia, Jean-Marcelin ou Charitez... Leurs vies ont été dévastées par l'ouragan Matthew. Trois semaines après le passage de l'ouragan, ils racontent la perte de leur maison, de leurs cultures ainsi que l'incertitude des prochains jours. Ils ont tous besoin d'une aide humanitaire de première urgence. 

« Le toit s’est envolé dans la nuit comme un oiseau. »

© 2016 / Carey Wagner pour CARE

« Ma maison a été détruite devant mes yeux. Le toit s’est envolé dans la nuit comme un oiseau. 

En plein milieu de la tempête, nous avons fui. Mon mari et moi, nous nous sommes réfugiés dans la maison du pasteur construite en béton. »

Florkensia qui vit à Moron

« Ça va prendre des années à tout reconstruire. »

© 2016 / Carey Wagner pour CARE

« Pendant l’ouragan, je pouvais entendre les bananes, les mangues et autres débris s’écraser sur notre toit. La maison tremblait violemment. J’ai vu mes cochons et mes chèvres être emportés par les vents. Je voulais les sauver mais c’était trop dangereux de sortir. 

Maintenant, je me sens perdu. Je n’ai plus rien, je dois tout recommencer : mes cultures et mon élevage. Ça va prendre des années à tout reconstruire. Je ne sais pas comment je vais réussir à envoyer les enfants à l’école. Je n’ai plus d’argent. »

Jean-Marcelin qui vit à Jacmel

« La seule eau que nous avons est celle de la rivière qui a été contaminée par les débris. »

© 2016 / Carey Wagner pour CARE

« Mon mari est mort et je vis seule avec mes trois enfants. Je cuisinais quand les pluies et les vents ont débuté. Mon voisin m’a dit qu’il fallait évacuer. On a traversé une rivière dont le courant devenait de plus en plus violent. 

Deux jours après l’ouragan, je suis retournée chez moi. Notre maison a été détruite. 

Maintenant, nous dormons dans une vieille tente que nous avions reçue après le tremblement de terre de 2010. J’ai essayé de gagner un peu d’argent en vendant notre poulet mais personne n’a de quoi l'acheter. 

Nous avons besoin d’eau et de quoi manger. La seule eau que nous avons est celle de la rivière qui a été contaminée par les débris. »

Charitez

C'est grâce à vos dons que nous pouvons venir en aide aux Haïtiens.

Présente depuis plus de 60 ans à Haïti, CARE intervient aujourd'hui pour répondre aux besoins immédiats et poursuivra son action pour aider à la reconstruction. 

Nos équipes ont déjà distribué près de 80 986 repas chauds et 52 280 bouteilles d’eau dans les départements les plus affectés par l'ouragan Matthew. CARE a également distribué 2 074 kits d’hygiène et 67 347 tablettes de purification d’eau dans les départements de Sud-Est, Ouest et Grand’Anse. 2 974 bâches et 160 couvertures ont aussi été distribuées aux personnes qui ont pu rentrer chez elles. 

25€ permettent, par exemple, de composer un kit d'hygiène et 135€ un kit d'abris.

D'avance, un grand merci pour votre soutien !