11 novembre 2016

Soudan du Sud : une journée avec nos équipes de santé

Plus de la moitié de la population du Soudan du Sud ne dispose pas d’accès aux soins médicaux. Pour remédier à cette situation, CARE a mis en place des équipes mobiles afin d'aider les communautés les plus isolées de l’État d’Unité, au nord du pays. Suivez Gabriel Wadar Chieng, infirmier et responsable d’équipe. Il nous décrit le quotidien de son équipe.

L'association humanitaire CARE apporte une aide médicale au soudan du sud
Gabriel Wadar Chieng, chef d’une de nos équipes mobiles de santé au Soudan du Sud © 2016 / Josh Estey pour CARE

07h30 : Je me réveille, je me brosse les dents et me lave le visage pour me préparer à une journée bien remplie. Dans le nord du Soudan du Sud, les températures peuvent monter jusqu’à 38 °C, du coup la plupart des gens viennent se faire soigner très tôt le matin ou en fin d’après-midi.

L'association humanitaire CARE aide les populations au soudan du sud
Des personnes attendent d’être examinées par l’équipe mobile de santé de CARE © 2016 / Josh Estey pour CARE

08h30 : Notre équipe, composée de huit personnes, est répartie en petits groupes. Au bureau des consultations, nous examinons les patients et les dirigeons vers le reste de l'équipe selon les soins dont ils ont besoin. 

Nous réalisons notamment des dépistages nutritionnels et des vaccinations pour les enfants de moins de cinq ans. Nous assurons aussi des soins prénatals pour conseiller les femmes enceintes et prévenir d’éventuelles complications.

Beaucoup de nos patients n’ont jamais reçu de traitement médical, c’est pourquoi nous essayons de dispenser des soins aussi variés que possibles, afin de couvrir l’ensemble des besoins de la communauté.

L'association CARE apporte une aide aux populations victimes de la guerre au soudan du sud
Prescription de médicaments à un patient © 2016 / Josh Estey pour CARE

13h00 : Nous faisons généralement une pause à 13h. Mais certains jours, le nombre de patients est très élevé et nous travaillons jusqu’à 19h sans pause. Nous ne passons que cinq jours dans un village, nous devons donc soigner autant de personnes que possible. 

En général, nous examinons environ 200 personnes par jour. Aujourd’hui, la majorité des patients sont des enfants, dont beaucoup sont atteints d’infections respiratoires du fait de conditions de vie très précaires.

Les équipes médicales mobiles de l'association CARE travaillent au soudan du sud
Préparation d’une intraveineuse pour réhydrater un patient © 2016 / Josh Estey pour CARE

15h00 : Les températures sont plus supportables. C'est à partir de cette heure que, généralement, le nombre de patients augmente. 

Nous voyons beaucoup de cas de paludisme. Nous avons déjà vu des gens qui ont marché pendant cinq heures en portant sur une civière des membres de leur famille atteints de paludisme. Nous les mettons immédiatement sous perfusion de quinine.

Beaucoup de nos patients marchent pendant plusieurs heures pour atteindre notre clinique. Ils arrivent souvent épuisés et déshydratés. A 15h, nous avons déjà sept personnes sous perfusion dans notre salle construite en bambous. 

L'association CARE apporte une aide d'urgence au soudan du sud
Vaccination d’une jeune patiente © 2016 / Josh Estey pour CARE

20h00 : La nuit est en train de tomber et nous rangeons notre matériel. 

Nous écoutons aussi la radio pour nous tenir au courant des actualités de la journée. Ces jours-ci, nous n’entendons que des mauvaises nouvelles et la poursuite des violences. Nous avons toujours avec nous un téléphone satellitaire pour communiquer avec le reste de nos équipes en cas d’urgence.

Les équipes de santé de CARE apportent une aide médicale aux populations isolées © 2016 / Josh Estey pour CARE

22h : Après avoir mangé, nous discutons des problèmes rencontrés durant la journée et planifions les soins du lendemain.

J’ai toujours voulu aider mon peuple. En 2013, lorsque le conflit a éclaté, j’ai dû abandonner mon projet d’étudier la médecine à Juba (la capitale). J’ai préféré rester ici et aider ma communauté. Quand la situation s’améliorera, j’espère pouvoir devenir médecin.

L'association CARE apporte une aide humanitaire au sud soudan
Apport d'un supplément nutritionnel pour les enfants les plus vulnérables  © 2016 / Josh Estey pour CARE

00h00 : Je suis dans ma petite tente, prêt à m’endormir. 

Il arrive que nous ayons des urgences pendant la nuit. Le mois dernier, une famille nous a réveillés à une heure du matin. Leur garçon de six ans était dans un état critique. Il avait des convulsions et une forte fièvre. Il souffrait d’un paludisme sévère. Je voulais à tout prix lui sauver la vie. Ce n'était qu'un enfant, du même âge que mon fils. Nous l’avons mis sous perfusion de quinine, et le lendemain matin il allait déjà beaucoup mieux !

L'action de CARE au Soudan du Sud

CARE intervient dans les régions composant désormais le Soudan du Sud depuis 1993. Nos équipes apportent une aide en termes d'accès à la santé, de sécurité alimentaire et nutrition. Nous soutenons également le développement des moyens de subsistance des populations.