14 décembre 2016

« La reprise des bombardements est une véritable tragédie », alertent nos partenaires à Alep

La cessation des hostilités annoncée n’a duré que quelques heures à Alep. L’évacuation des civils n’a toujours pas démarré. Nos partenaires témoignent de l’horreur de la situation.

« La situation actuelle n'a jamais été aussi mauvaise à Alep. La nuit dernière, 20 blessés ont essayé d’être évacués sur la base de la trêve conclue. Mais les militaires du gouvernement ont refusé de les laisser sortir, affirmant qu'ils n'avaient pas été informés. Les blessés ont ensuite appris qu’une autre évacuation débuterait à 9 heures ce matin mais à la place les bombardements ont repris.

C’est vraiment dur. Les gens attendaient l'évacuation. Beaucoup ont quitté leur maison dans cet espoir, les blessés attendaient dans les voitures. Maintenant, il y a de lourds bombardements. Environ dix bombes à fragmentation ont touché Alep Est. Il y a des blessés partout sur le sol. La situation est vraiment horrible. La trêve a été entièrement rompue.

C'est une véritable catastrophe humanitaire. Nous ne savons pas ce que l'on peut faire d'autre à ce stade, mais la situation est grave. »

Témoignage des équipes de notre partenaire, l'association syrienne Syria, Relief and development.