28 juillet 2017

Yémen : le Café Bonheur de Salma, un lieu d’échange pour les femmes

Au Yémen, Salma a provoqué sa chance : âgée d’à peine 24 ans, elle est déjà une business woman dans un pays dominé par les hommes et ravagé par la guerre. Elle évoque son éducation et les enseignements issus des formations dispensées par CARE qui l’ont aidée à dépasser les frontières culturelles, véritables obstacles à l’indépendance des femmes.

Une éducation assez exceptionnelle

« Dans mon pays, on attend traditionnellement des femmes qu’elles soient guidées par un homme - leur père, leur frère ou leur mari... Ma sœur et moi étions des exceptions. Mon père nous a encouragées à toujours poursuivre nos objectifs et à défier les préjugés existants dans notre société. À l’école, je souhaitais participer aux activités collectives et j’ai reçu le soutien total de mon père. J’ai intégré l’université et j’en suis sortie brillamment diplômée en sciences de l’informatique. »

Salma trouva rapidement du travail dans son domaine mais, à partir de 2015, l’économie du pays a été déstabilisée au point que de nombreuses entreprises, dont celle qui employait Salma, furent condamnées à fermer.

Pourquoi pas créer son propre emploi ?

« J’ai commencé à réfléchir à de nouvelles options. Il est très difficile de trouver un emploi au Yémen et je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de lancer ma propre affaire. Je voulais aussi faire quelque chose qui, non seulement, me fournirait un revenu stable mais qui pourrait également me ressembler et qui serait en adéquation avec mes convictions. »

« J’ai eu l’idée d’ouvrir un café pour les femmes sur le marché local. J’avais observé que, quand les femmes faisaient les courses, elles avaient du mal à trouver un endroit où faire une pause, se rafraîchir ou même accéder à des toilettes. Un café abordable au centre du marché résoudrait le problème. J’ai postulé pour suivre une formation proposée par CARE pour le développement de projets économiques : ce fut une première étape pour apprendre les compétences nécessaires au lancement de mon affaire. J’ai eu la chance d’être acceptée et de recevoir un prêt pour lancer mon business. »

Le Café Bonheur, un lieu de rencontre et d’échange pour les femmes

Le café de Salma, qui se nomme le Café Bonheur, est en plein essor. Son revenu quotidien lui permet même de venir en soutien à sa famille. De plus, elle a concrétisé son espoir de créer un environnement sûr et favorable pour que les femmes puissent se rencontrer : elles sont nombreuses à venir ici pour faire connaissance. Elle accueille même les réunions de femmes qui souhaitent monter leur affaire afin qu’elles partagent leurs idées et prennent exemple sur d’autres femmes inspirantes.

« Je suis si heureuse d’avoir eu cette opportunité et de pouvoir à mon tour contribuer à l’évolution de ma communauté. »

WOW : découvrez nos Women Of the Week

Chaque semaine, retrouvez sur notre compte Facebook l'histoire de femmes qui se battent contre la pauvreté et les injustices dans le monde. Suivez-nous sur : https://www.facebook.com/CARE.France