07 septembre 2017

Haïti : plus de 2 millions de personnes menacées par l’ouragan Irma

L’ouragan Irma, d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique, se dirige vers Haïti avec des vents de 295 km/h. Il devrait passer au large des côtes haïtiennes jeudi soir, heure française. 2,2 millions de personnes pourraient être affectées par cette catastrophe. CARE est mobilisée dans la majorité des provinces de l’île pour aider les populations.

L'ouragan dévastateur se dirige vers le pays le plus pauvre du continent américain

« Nous sommes très inquiets au vu de la force de l’ouragan Irma qui a déjà détruit 95% des infrastructures à Saint Martin. Et les populations à Haïti sont bien plus vulnérables. L’île est le pays le plus pauvre du continent américain. Ici, la majorité des habitations sont précaires, les toits sont en tôle. Tous les objets qui seront charriés par les violentes rafales de vent, comme la tôle et les branches d’arbres, sont autant de dangers pour les populations. 

Les fortes pluies pourraient entraîner des glissements de terrain et des inondations et contaminer les sources d’eau potable. Les populations craignent les dégâts qui seront provoqués par Irma. L’angoisse est palpable. Les Haïtiens font face à des catastrophes naturelles récurrentes. 

Juste après Irma, la tempête tropicale José pourrait se transformer en ouragan dans les deux prochains jours. Deux catastrophes de forte ampleur en si peu de temps serait dramatiques pour les populations », explique Karl Paul, directeur de CARE en Haïti.

L'ensemble du pays est en alerte rouge depuis mercredi

« L'ensemble du pays est en alerte rouge depuis mercredi. CARE aide les communautés à se préparer au passage de l'ouragan. Nous les informons sur les façons de se mettre à l’abri et protéger leurs biens, afin de réduire autant que possible les dégâts. Nous restons inquiets pour les populations vivant dans des zones isolées qui ont difficilement ou pas du tout accès aux messages d’alerte », explique Karl Paul. 

CARE est mobilisée dans sept des dix provinces.

« Le nord du pays risque d’être le plus affecté par l’ouragan. Le gouvernement a ouvert 793 abris provisoires ; les gens sont évacués dans de petites écoles avec de minces toitures ou encore dans tout genre d’immeubles qui a l’air solide. D’autres pays de la région ont des abris de ciment mais à Haïti, nous n’avons pas ce genre d’infrastructures.

En coordination avec le gouvernement et les autres ONG, nous avons déjà pré-positionné de la nourriture, des tablettes de purification d’eau et des bâches pour les abris d’urgence. Cela nous permettra de réagir au plus vite malgré les dégâts sur les infrastructures et les routes. 

CARE est également mobilisée dans le centre du pays. Les dommages pourraient y être tout aussi graves qu’au nord, car il y a moins d’infrastructures et de ressources économiques », témoigne Laura Sewell, directrice adjointe de CARE. 

Contacts médias

Nos équipes locales (francophones et anglophones) sont disponibles pour tout commentaire.

Contactez Laury-Anne Bellessa, responsable des relations médias chez CARE France, bellessa@carefrance.org, 07 86 00 42 75