15 septembre 2017

Une semaine après l'ouragan Irma, Cuba a besoin d'aide

À Cuba, une semaine après le passage de l'ouragan Irma, les habitants retournent chez eux et sont désespérés par l'ampleur des dégâts. CARE apporte une aide en termes d'eau, d'assainissement et d'abris.

L'association CARE aide les victimes de l'ouragan Irma à Cuba
CARE / 2017

« J'ai trois enfants, que va-t-on devenir ? »

Leocadio, qui habite dans la province de Villa Clara, nous a confié sa détresse : « Le jour de l'ouragan était le plus long de ma vie. Et maintenant que j'ai vu ma maison détruite, c'est encore pire. J'ai trois enfants, que va-t-on devenir ? »

Dans certaines zones, il n'y a pas d'eau, pas d'électricité, les maisons et les écoles sont ravagées, les récoltes détruites.

« Je n’arrive toujours pas à y croire. En une journée, toute notre vie s’est retrouvée sous les gravas. Toutes nos affaires sont trempées, suite aux inondations. Il va falloir aller de l’avant et reconstruire. Nous ne pouvons rien faire d’autre », témoigne Maribel.

Les habitants auront besoin de l'aide internationale pour s'en sortir

« Ça sera long avant que Cuba se remette d’une telle catastrophe. Les habitants auront besoin de l'aide internationale pour s'en sortir », explique Richard Parterson, directeur de notre bureau à Cuba.

Aujourd'hui, CARE se concentre sur l'eau potable et l'hygiène. suite à cette catastrophe, plus de 3 millions de personnes n'ont pas accès à l'eau. CARE va également fournir du matériel pour reconstruire les maisons détruites. 

Contacts médias
  • Nos équipes locales à Haïti (francophones et anglophones) et à Cuba (équipes anglophones) sont disponibles pour tout commentaire.
  • Pour toute demande d’interview, merci de contacter Laury-Anne Bellessa, responsable des relations médias chez CARE France, bellessa@carefrance.org, 07 86 00 42 75
  • N’hésitez pas à suivre notre compte twitter, pour plus d’informations tout au long de la journée : https://twitter.com/CAREfrance