02 novembre 2017

Les réfugiés rohingyas, victimes de violences sexuelles

Près de 500 000 réfugiés rohingyas ont besoin d’une aide d’urgence après avoir été témoins ou victimes de violences basées sur le genre ou sont exposés à des risques de violences, alertent nos équipes au Bangladesh.

L'association CARE aide les réfugiés rohingya
2017 / CARE

« Nous avons recueilli des témoignages épouvantables sur des violences sexuelles et des viols. »

« Nous avons recueilli des témoignages épouvantables sur des violences sexuelles et des viols subis par les réfugiés au cours de leur fuite. Il faut de toute urgence leur apporter une aide médicale et un soutien psychologique afin que les réfugiés puissent surmonter ces traumatismes », signale Zia Choudhury, directeur de CARE au Bangladesh.

La surpopulation dans les camps de réfugiés et les mouvements de population augmentent le risque de violences sexuelles.

« De nombreuses femmes et filles souffrent en silence. Manque d’infrastructures sanitaires, sentiment d’insécurité, exploitation sexuelle est le triste quotidien des réfugiées rohingyas. L’absence totale d’intimité oblige beaucoup de femmes et filles à attendre la tombée de la nuit pour se soulager ou se doucher. Or, le risque d’agression est plus important la nuit. Nous devons leur garantir l’accès à des services adéquats », déclare Zia Choudhury.

L’accès à des services d’aide spécialisée est très limité pour les victimes

L’accès à des services d’aide spécialisée est très limité pour les victimes, dont 92% sont des femmes et 58% ont moins de 18 ans. Ces services sont éloignés ou peu connus des réfugiés.

Pour pallier à ce problème, CARE vient de mettre en place quatre espaces destinées aux femmes qui accueilleront 30 000 réfugiées dans les semaines à venir. Ces centres permettront d’aider les victimes de violences basées sur le genre, grâce à des soins médicaux d’urgence et l’apport d’un soutien psychosocial. CARE prévoit également de mettre en place trois dispensaires mobiles, qui offriront aux femmes et aux adolescentes des services de planning familial, de santé maternelle et infantile.

Nous allons également construire des latrines et des infrastructures d’eau et d’assainissement pour garantir des conditions hygiène dignes aux réfugiés. 

Pour en savoir plus

Plus de 900 000 personnes ont fui le Myanmar et se sont réfugiées au Bangladesh. Nos équipes, présentes dans ce pays depuis 1949, apportent une aide d’urgence aux réfugiés : soutien médical, distributions d’eau, de nourriture, d’abris et de biens de première nécessité. CARE a déjà aidé plus de 126 000 réfugiés.