14 novembre 2017

Yémen : « Les vies de millions de personnes sont menacées par le blocus  »

Nos équipes au Yémen alertent sur les effets dramatiques du blocus. La situation humanitaire est critique. Il est indispensable que les populations aient immédiatement accès à une aide humanitaire.

Des millions de vies menacées par la guerre et le récent blocus

Depuis plus d’une semaine, la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite a fermé les frontières au Yémen. Plus aucune denrée alimentaire, médicament ou autre bien de première nécessité n’entre dans le pays.

La situation humanitaire était déjà catastrophique, elle continue de s’aggraver. Plus de 20 millions de personnes ont besoin d'une assistance de première urgence pour survivre, soit la quasi-totalité de la population. 

Les équipes de CARE mobilisées

Depuis le début de l'année 2016, nous avons soutenu plus de 1,65 million de personnes. Malgré des conditions très difficiles, nos équipes restent mobilisées pour aider les populations dans neuf gouvernorats du Nord et du Sud. 

Eau, assainissement et hygiène

« La plus grave épidémie mondiale de choléra fait rage au Yémen. Plus d’un demi-million de personnes ont été affectées à cause d’un accès limité à l'eau potable et de conditions d'hygiène très précaires. La destruction d’une grande partie du système de santé et le manque de médicament sont catastrophiques et ne permettent pas de soigner tous les malades », explique Johan Mooij, directeur de CARE au Yémen.

CARE construit et réhabilite des systèmes d’approvisionnement d’eau potable. Nos équipes construisent également des latrines et distribuent des kits d’hygiène. Nous menons des séances de sensibilisation pour combattre la propagation du choléra.

Sécurité alimentaire

« Sept millions de Yéménites sont confrontés à des conditions proches de la famine. Or, si le blocus se poursuit, les stocks de riz seront épuisés dans 10 jours. Et dans 10 semaines, nous n’aurons plus de réserves de blé pour aider les populations. L’ONU craint la pire famine depuis des décennies, avec des millions de morts », alerte Johan Mooij.

CARE mène des distributions de nourriture et de soutien financier. Nous fournissions également du matériels agricoles et des semences afin d’aider les petits producteurs. 

Soutien économique

CARE soutient financièrement et techniquement des petits entrepreneurs afin qu’ils puissent conserver une source de revenus malgré le conflit. Nous employons également des jeunes afin de nous aider à reconstruire des infrastructures, tels que des puits. Ces programmes « argent contre travail » offrent des alternatives financières à l’enrôlement dans les groupes armés.  

CARE va aider près d’un million de personnes au cours de l’année à venir.

« 80% de notre appel à dons ont été couverts, mais nous craignons qu’en raison du blocus et de la forte augmentation des prix des denrées alimentaires, nous ayons besoin de plus d’argent », explique Johan Mooij.

CARE et les acteurs humanitaires réclament la levée totale du blocus

Les acteurs humanitaires présents au Yémen réclament l'ouverture immédiate de tous les accès aériens, maritimes et routiers afin de que nourriture, carburant et médicaments puissent entrer dans le pays.

« Nous demandons à la coalition saoudienne de faciliter l'accès des civils à l’aide humanitaire, conformément au droit international. Nos actions visent à sauver la vie des personnes affectées par cette guerre, mais nous rappelons que seul un processus de paix mettra fin aux horribles souffrances de ces millions d’innocents », témoigne Johan Mooij.