04 décembre 2017

Les ONG appellent à une cessation immédiate des hostilités et à un accès humanitaire total au Yémen.

Les organisations signataires, présentes sur le terrain, appellent à la cessation immédiate des hostilités au Yémen, y compris à Sanaa. Elles demandent également aux parties au conflit de permettre un accès humanitaire total et sans entraves aux personnes dans le besoin de faciliter l'acheminement du fret humanitaire.

La capitale du Yémen, Sanaa, fait l'objet de violents affrontements et de frappes aériennes depuis cinq jours, laissant des milliers de personnes dans la peur, piégées et sans aucun accès à l'aide humanitaire. Des dizaines de morts et de blessés ont été signalés. 

Les personnels humanitaires sont bloqués sans possibilité de fournir des soins vitaux et un soutien essentiel aux populations dans le besoin. La situation se détériore heures après heures et la population civile est la première impactée.

Nous appelons toutes les parties au conflit à immédiatement:

  • Cesser toutes les hostilités et arrêter l'utilisation d’armes explosives dans les zones habitées à Sanaa et dans l’ensemble du pays.
  • Respecter leurs obligations en vertu du Droit international humanitaire et assurer la pleine protection de la population et des infrastructures civiles.
  • Permettre un accès humanitaire total et sans entrave et faciliter le mouvement des travailleurs humanitaires afin de reprendre l'aide humanitaire à Sanaa et à travers le pays.
  • Alors que le conseil de Sécurité des Nations Unis se réunit mardi 5 Décembre pour discuter de la situation au Yémen, nous demandons à ses membres, en particulier la France, de soutenir publiquement cet appel et à utiliser de leur influence diplomatique afin que ce conflit cesse.
Contacts presse :