04 janvier 2018

République démocratique du Congo : la menace d’une crise humanitaire de grande ampleur en 2018

La situation humanitaire en République démocratique du Congo s'est dramatiquement détériorée en 2017. Le pays fait maintenant face à une crise de grande ampleur, alerte Pierre Bry, directeur de notre bureau local. 13,1 millions de Congolais auront besoin d’une aide d'urgence en 2018.

L'association CARE aide les populations en République démocratique du Congo
© 2017 / Carey Wagner pour CARE

« Nous avons tous les ingrédients pour une catastrophe humanitaire de grande ampleur. »

Augmentation des violences, de l’insécurité alimentaire et des déplacements... Nous avons tous les ingrédients pour une catastrophe humanitaire de grande ampleur. 2017 a été une très mauvaise année pour les Congolais. Nous craignons que la situation ne fasse que s’empirer en 2018. 

Beaucoup d’écoles, de centres de santé et d’infrastructures ont été détruits au cours des derniers mois. Dans de nombreuses régions, comme au Kasaï, les agriculteurs ont manqué les saisons de plantation. La faim affecte déjà des millions de personnes.

« Le plus gros obstacle à la réponse humanitaire est le manque de financement. »

La République démocratique du Congo (RDC) est un environnement complexe et difficile pour les humanitaires, mais le plus gros obstacle à la réponse des ONG est le manque de financement. L'appel de l'ONU pour la RDC en 2017 n’a été financé qu’à moitié. 

Or, sans fonds, nous ne pouvons pas aider ceux qui ont en besoin. Cela signifie que plus de personnes vont souffrir de la faim, que les survivantes des horribles violences sexuelles qui se déroulent dans le pays ne pourront pas toutes recevoir de l’aide. 

Les besoins humanitaires, en quelques chiffres :

  • Plus de 8,5 millions de personnes avaient besoin d’une aide humanitaire d’urgence en 2017. Ils seront 13,1 millions en 2018, selon les prévisions de l'ONU.
  • Plus de 7,5 millions de personnes n'ont pas assez à manger, soit une augmentation de 30% sur 12 mois.
  • Plus de 4,1 millions de Congolais ont été déplacés par les violences, dont 620 0000 ont fui dans les pays voisins. 
L’action de CARE en RDC


CARE intervient dans les régions du Sud et Nord Kivu ainsi que du Kasaï. Nous organisons des distributions d’urgence (nourriture, abris) et apportons une aide en santé reproductive et psychosociale aux victimes de violences sexuelles. Nous menons également des actions multisectorielles pour répondre aux besoins primaires des populations les plus vulnérables : eau et assainissement, sécurité alimentaire, santé, nutrition.

Contacts médias

Nos équipes locales sont disponibles pour toute demande d'entretien. 

Contactez Camille Nozières ou LauryAnne Bellessa au 07 86 00 42 75.