22 janvier 2018

3 raisons de penser que 2018 sera une année féministe

2017 s’est achevée sur une note dramatique mais prometteuse : la question des violences faites aux femmes a fait irruption dans le débat public. Il dépend de nous tous et toutes de faire en sorte que ce constat se traduise en actions concrètes en faveur du respect des droits des femmes ! Outre ses actions sur le terrain, CARE mène de nombreuses actions de plaidoyer politique. Découvrez nos priorités pour 2018.

L'association CARE France lutte activement pour l'égalité entre femmes et hommes

#March4Women : lutter contre les violences dans le monde du travail

Aucun domaine et pays n’est épargné par le phénomène des violences et du harcèlement subis par les femmes. Près de la moitié des femmes dans le monde ont ainsi subi des avances sexuelles, des contacts physiques indésirables ou d’autres formes de harcèlement sexuel au travail.

Mais sans cadre législatif international qui soit contraignant pour l’ensemble des pays, les moyens de recours pour les femmes ayant subi des violences restent limités. C’est pourquoi CARE se mobilise pour que les acteurs du monde du travail (gouvernements, entreprises, salariés) adoptent une nouvelle convention de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) pour prévenir, lutter et condamner les violences et le harcèlement au travail d’ici 2020*. 

* Source AWID, Gender based violence in the workplace 

Placer les droits des femmes au cœur de l’action de la France à l’international

Le Président de la République a fait de l’égalité femmes-hommes la grande cause nationale de son quinquennat. La France doit s’approprier cette stratégie à tous les niveaux et faire des droits des femmes une réelle priorité de son action à l’international.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères devrait lancer prochainement sa nouvelle stratégie sur les droits des femmes à l’international. CARE veillera à ce que celle-ci soit ambitieuse, et permette d’allouer des financements conséquents pour les droits des femmes à l’international. 

Genre et climat : place à l’action !

En novembre 2017, la communauté internationale a adopté le tout premier plan d’action genre dans la cadre de la lutte contre le changement climatique. Il a pour but d’accompagner les États à promouvoir concrètement l'égalité femmes-hommes dans l’ensemble de leurs actions. En 2015, la lutte contre les inégalités de genre et le changement climatique ne représentaient que 0,01% des financements mondiaux. Il reste donc beaucoup à faire !

Il est nécessaire que la France, présidente de la COP21 et organisatrice du One Planet Summit, montre l’exemple en augmentant la part de ses financements climat luttant également contre les inégalités de genre. Elle doit également inciter l’Union européenne à inclure les enjeux de droits humains et égalité femmes-hommes dans la version révisée de ses objectifs climatiques.

Agir pour que 2018 soit une année féministe c’est aussi agir pour un monde plus égalitaire, inclusif et juste. Alors, mettons sans attendre le cap sur une année pleine de solidarité et d’égalité ! 

Contacts plaidoyer

Pour toute demande sur le sujet, vous pouvez contacter 

  • Fanny PETITBON, responsable plaidoyer, petitbon@carefrance.org
  • Sophie CHASSOT, chargée de plaidoyer, chassot@carefrance.org