29 janvier 2018

République Démocratique du Congo : double peine pour les victimes de viols

En République Démocratique du Congo (RDC), le viol, utilisé comme arme de guerre, est un véritable fléau. Les violences sexuelles ont fait plus de 500 000 victimes entre 1996 et les années 2010, selon l’ONU. Pour les survivantes, c'est la double peine : après avoir été violées, elles sont marginalisées par leur communauté et obligées de payer une compensation pour "réparer leur faute".

Retour en photos sur les témoignages, recueillis par les équipes de CARE, de certaines de ces survivantes.

L'action de CARE

CARE sensibilise les communautés pour prévenir les violences sexuelles. Nos équipes apportent également un soutien médical et psychosocial aux survivantes.

CARE aide aussi les populations victimes des violents conflits dans les régions du Sud et Nord Kivu ainsi que du Kasaï : aide d’urgence, accès à l’eau et assainissement, renforcement de la sécurité alimentaire, accès aux soins de santé.