06 février 2018

Somalie : 5,4 millions de personnes ont besoin d’une aide d’urgence pour éviter la famine.

Depuis quatre ans, une sévère sécheresse affecte les populations en Somalie. Alors que les besoins humanitaires continuent d’augmenter, les ONG, dont CARE, se mobilisent pour éviter une famine.

L'association CARE aide les populations menacées par la famine en Somalie
Des millions de Somaliens ont fui la sécheresse et la faim. Ils vivent désormais dans des camps de fortune.  © CARE / 2017

L’impact humanitaire de la sécheresse est dévastateur

Beaucoup espéraient que les pluies de fin 2017 allaient mettre fin aux souffrances de millions de Somaliens menacés par la faim et les épidémies. Malheureusement, pour la quatrième année consécutive, les pluies n’ont pas été suffisantes. Alors qu’une famine à grande échelle a été évitée en 2017, l'impact humanitaire de la sécheresse est toujours dévastateur. 5,4 millions de personnes, soit près de la moitié de la population, ont besoin d'une aide humanitaire.

« Les choses ne vont pas bien. Les récoltes ne sont pas bonnes et la dernière saison des pluies était mauvaise, encore une fois. Cela a fait grimper le coût de la vie. Beaucoup de familles n’ont même pas de quoi faire un repas par jour. La plupart dépendent désormais de l’aide humanitaire pour survivre. Le risque de famine est toujours présent », explique Saeed Arshe Ahmed, responsable des projets de CARE dans la région du Puntland. 

Le nombre de Somaliens affectés par la sécheresse et la faim a décuplé

Le 5 décembre 2017, les autorités du Puntland ont déclaré l’état d'urgence et ont fait appel à l'aide des agences humanitaires. Le 31 janvier 2018, les autorités du Somaliland ont également déclaré que 1,7 million de personnes avaient besoin d'une aide d'urgence en raison des sécheresses persistantes.

« Le nombre de Somaliens affectés par la sécheresse et la faim a fortement augmenté depuis l'année dernière. Selon les estimations, 1,2 million d'enfants souffriront de malnutrition en 2018, dont 232 000 souffriront de malnutrition aiguë sévère mettant leur vie en danger », a récemment déclaré Peter de Clercq, coordonnateur humanitaire des Nations unies pour la Somalie.

Il est vital que les ONG poursuivent leur mobilisation afin de sauver des vies et protéger les moyens de subsistance des populations les plus vulnérables. Environ 2 millions de personnes sont déplacées par la sécheresse dans des zones difficiles à atteindre du fait des conflits dans le sud et le centre de la Somalie. L'accès à ces zones constitue un énorme défi. 

L’action de CARE

CARE a déjà aidé plus de 658 800 personnes et prévoit d’en soutenir 1,6 million au cours de mois à venir. 

CARE apporte une aide d’urgence : nourriture, accès à l’eau. CARE soutient également le développement d’activités génératrices de revenus.