16 février 2018

Nous devons agir tous ensemble pour mettre fin aux abus sexuels

Chaque jour, CARE s'engage pour mettre fin à tout type de violence.

Nous menons des programmes sur le terrain ainsi que des campagnes de plaidoyer pour le respect des droits de tout être humain et notamment des femmes, premières victimes d’abus sexuels dans le monde. Nous défendons leurs droits et soutenons la mobilisation de l'ensemble de la société en faveur de l'égalité des sexes et contre les violences sexistes. 

Cet engagement se reflète au sein même de notre réseau. Parce que nous avons conscience qu’aucune organisation n’est à l’abri du fait que quelques individus puissent commettre des abus, nous faisons tout pour protéger nos bénéficiaires, nos partenaires et salariés.

  • Protéger les bénéficiaires, les bénévoles et les salariés : depuis de nombreuses années, nous avons des politiques pour protéger toutes les personnes avec lesquelles nous travaillons de tout risque interne de violences sexuelles. Chacun de nos salariés s'engage ainsi à respecter formellement des règles éthiques en la matière. Tout comportement contraire est totalement inacceptable. Nos politiques internes décrivent explicitement les actes non tolérés et des outils ont été mis en place pour créer un environnement de travail où chacun se sent en sécurité pour dénoncer, notamment de manière anonyme, d'éventuels cas. Nous avons également des procédures pour enquêter sur toute allégation, protéger les témoins, soutenir les victimes et agir contre les auteurs de tels abus.
  • Améliorer la coopération pour lutter contre ces abus : nous reconnaissons l'importance de la transparence dans notre secteur. Les statistiques déjà établies par nos bureaux locaux sur les éventuels cas d'abus en 2017 sont en train d’être compilées. Ensemble, nos bureaux du monde entier travaillent pour continuer d’améliorer nos procédures ainsi que nos pratiques. Aussi, nous collaborons actuellement avec d'autres ONG pour garantir des systèmes encore plus efficaces, simples et légaux afin d’empêcher les auteurs d’abus sexuels de continuer à travailler dans le secteur associatif. De manière plus globale, cela fait plusieurs mois que nous soutenons l’adoption d’une nouvelle convention proposée par l'OIT afin que les employeurs et les gouvernements préviennent et combattent les abus sexuels dans tous les secteurs d'activité. 

Nous devons agir tous ensemble pour mettre fin aux abus sexuels !