21 avril 2018

Les ONG travaillant au Yémen condamnent les attaques contre les travailleurs humanitaires et demandent leur protection immédiate.

Les ONG internationales travaillant au Yémen condamnent dans les termes les plus forts l’attaque abominable visant un véhicule du Comité International de la Croix Rouge, qui a couté la vie un employé du CICR, samedi 21 avril 2018. 

Nous sommes profondément choqués par la mort de Hanna Lahoud, un membre de la communauté humanitaire qui a perdu la vie en venant en aide aux personnes qui en avait désespérément besoin. Nous présentons nos condoléances à la famille de Hanna, à ses amis et ses collègues du CICR.

« La communauté humanitaire est extrêmement soudée. Nous sommes tous affectés par la mort de notre collègue, Hanna », déclare Shane Stevenson, Directeur pays d’Oxfam au Yémen. « Toutes nos plus sincères condoléances et nos pensées vont à sa famille et ses collègues du CICR. Nous sommes atterrés par cette attaque d’une brutalité sans nom visant un travailleur humanitaire qui a perdu la vie au service des autres. Les travailleurs humanitaires ont besoin de sécurité et de protection pour fournir de l’aide, et nous restons dédiés à la cause pour laquelle Hanna a perdu la vie. » 

Les organisations humanitaires présentes au Yémen travaillent dans le respect des principes d’humanité, d’indépendance, de neutralité et d’impartialité pour venir en aide aux populations. Plus des trois quarts de la population yéménite ont besoin d’aide humanitaire ou de protection qui allègent leurs souffrances et leur permettent de vivre dans la dignité, au milieu d’une guerre qui privent d’innombrables personnes de ce dont ils ont besoin pour survivre. Une attaque visant des travailleurs humanitaires - des Nations-Unies, du CICR ou des ONG – représente bien plus que cela. C’est également une attaque contre le droit des personnes affectées par le conflit à recevoir de l’aide et de la protection.


Les ONG internationales présentes au Yémen appellent toutes les parties au conflit et autorités yéménites et la communauté internationale à prendre des mesures concrètes pour garantir la protection des personnels et des biens humanitaires, tel qu’il est prévu par le droit international humanitaire. Nous ne laisserons pas ce type de violence nous empêcher de venir en aide aux personnes les plus vulnérables aux Yémen. Il nous faut cependant l’assurance la plus totale que nous pouvons mener à bien nos actions dans la plus grande sécurité. 

Signataires

ACF; ACTED; ADRA; CARE; Danish Refugee Council; Global Communities; International Medical Corps; Norwegian Refugee Council; INTERSOS; Islamic Relief; Oxfam; Save the Children; Search for Common Ground; Solidarités International; ZOA International