22 juin 2018

Offensive d’Hodeida au Yémen – Il faut mettre fin aux combats

A Hodeida, la situation humanitaire continue d'empirer, 10 jours après le lancement de l’offensive militaire. Les habitants sont effrayés, témoigne Jolien Veldwijk, directrice adjointe de CARE au Yémen. Les impacts humanitaires pourraient être catastrophiques.  

« Les habitants sont toujours aussi effrayés. Beaucoup ont choisi de fuir Hodeida, d'autres se sont réfugiés dans les écoles. Certains ont été forcés d'ouvrir leur maison à des snipers qui se positionnent sur leur toit. Nous avons également entendu que l'un des principaux hôpitaux de la ville avait été en partie détruit par un bombardement.

À notre connaissance, le port est toujours ouvert. Mais nous ne savons pas si cela va durer et sommes très préoccupés par la suite des évènements. Si le port ferme, les gens ne pourront pas subvenir à leurs besoins très longtemps : les stocks de nourriture, de médicaments et d’essence ne tiendront pas plus de deux mois. Le port d’Hodeida est le principal point d’entrée des marchandises pour l’ensemble du pays or, avec les combats en cours, nous sommes aussi très inquiets pour l’acheminement des marchandises vers le reste du Yémen.

Les combats doivent cesser pour éviter que des gens meurent de faim ou de maladies. La crise au Yémen est la plus grave crise humanitaire actuelle, toutes les parties au conflit doivent mettre fin à cela immédiatement. » 

Jolien Veldwijk, directrice adjointe CARE Yémen

Contacts médias :

Nos porte-paroles sont disponibles pour des interviews. Contactez Camille Nozières, CARE France : nozieres@carefrance.org ; 01 53 19 87 68 / 07 86 00 42 75. 

Notes aux rédactions :
  • Selon l'ONU, plus de 250 000 personnes pourraient être affectées par cette offensive. La guerre civile au Yémen a déjà coûté la vie à plus de 10 000 civils et est considérée comme la pire catastrophe humanitaire actuelle. Plus de 22 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire, plus de 8 millions de personnes font face au risque de famine.
  • L’action de CARE : Fondé en 1945, CARE est l'un des plus grands réseaux d'aide humanitaire au monde, apolitique et non confessionnel. CARE travaille au Yémen depuis 1992 et est l'une des rares ONG internationales à continuer d’apporter une aide humanitaire dans les circonstances actuelles, extrêmement difficiles. CARE apporte une aide d'urgence aux populations du gouvernorat de Hodeïda : accès à l'eau potable et aide alimentaire via un soutien financier.