02 juillet 2018

Au Bénin, les femmes font respecter leur droit à la propriété !

Au Bénin, la tradition exclue les femmes de l’héritage et les prive donc d’accès aux ressources économiques et foncières. Afin qu’elles puissent faire respecter leur droit à la propriété CARE soutient les femmes en leur fournissant une assistance juridique.

Le poids de normes coutumières

Au Bénin comme au Togo, pays frontalier, les droits fonciers des femmes ne sont pas respectés. En cause ? Les traditions et pratiques patriarcales mais également la méconnaissance des textes juridiques et le taux d’analphabétisme très élevé des femmes vivant en milieu rural. A ceci s’ajoute les conséquences dévastatrices du changement climatique sur les ressources naturelles qui fait apparaître de nouveaux conflits fonciers. Tous cela accentue les inégalités : l es priver d’accès à la terre les rends plus dépendantes alors que les femmes sont déjà les premières victimes de la pauvreté ! 

Cependant, malgré les traditions, des femmes luttent quotidiennement pour leur émancipation. C’est à ces femmes, engagées et courageuses, que Fanny Lou rend hommage à travers ce nouveau portrait. 

"Ces femmes ont toutes la même attitude : fière et droite. Ce sont des femmes qui s’assument et se battent pour leurs droits", explique Fanny Lou. 

L’accès à la propriété : premier pas vers l’émancipation

Présent depuis 1998 au Bénin, CARE accompagne les femmes dans leur lutte pour l’indépendance. Au Bénin comme au Togo, nos équipes les aide à accéder à des propriétés agricoles

Nous travaillons aussi à faire changer les mentalités en informant les populations sur leurs droits. Pour cela, nos équipes ont traduit et diffusé en langue locale les lois sur la propriété foncière. Des débats, des émissions de télé et radio ont également été organisées pour promouvoir les droits des femmes et sensibiliser plus largement à cette thématique. Et ça marche ! Ezoun, une bénéficiaire témoigne : 

"Je suis veuve et je suis encore sur la terre que mon mari m’a laissée. Je sais que c’est grâce aux messages diffusés par CARE que ma belle-famille n’a pas osée me renvoyer car ils savent maintenant que la loi est de mon côté"

CARE offre une assistance juridique pour toutes les femmes victimes d’expropriations illégales, propose des formations sur les droits fonciers et organise des réunions d’échanges entre femmes, élus locaux et magistrats pour favoriser le dialogue et assurer le respect des lois. 

Grâce au soutien de CARE, à leur force et leur détermination des centaines de femmes béninoises ont pu accéder à la propriété, à l’image de Geneviève. Enfant unique, elle avait été privée d’accès aux terres qui lui revenaient au décès de son père. 

"Les actions de sensibilisations de CARE ont finalement amené mes oncles à me céder à titre définitif deux lots, soit 96 m², sur les huit qu’avait laissé mon père à sa mort"

Elle a donc pu y installer son champ et développer une activité agricole génératrice de revenus ! 

HER RIGHTS, OUR FIGHT : agir pour les droits des femmes !

Découvrez les 9 magnifiques portraits réalisés par Fanny Lou jusqu’au 30 juin 2018 à la Bellevilloise à Paris ou sur nos réseaux sociaux. 

Et portez les couleurs de l’égalité pour un été stylé et engagé ! Car le combat des femmes doit être soutenu par tous et toutes, d’où notre slogan « Her Rights, Our Fight ». T-shirts, tote bags et affiches sont proposés à la vente tout l'été. Les bénéfices des ventes sont reversés à CARE. 

C’est par ICI !