06 août 2018

Un séisme de magnitude 7 a frappé l’ile indonésienne de Lombok hier soir faisant 91 morts et plus d’une centaine de blessés. Beaucoup de personnes ont également été déplacées. Les sauveteurs essayent d’atteindre les zones les plus durement touchées pour évaluer les dommages. Les rescapés ont besoin d’eau, de nourriture et d’abris, alerte l’ONG CARE.

« Ce séisme était beaucoup plus violent que celui de la semaine passée. C’était impressionnant. Nous étions effrayés, nous avons tous fui nos maisons et nous avons dormi dehors. Depuis quelques heures, ma famille et mois sommes rentrés chez nous mais nous avons laissé la porte ouverte au cas où nous devions fuir rapidement. Beaucoup de personnes dorment toujours dehors », raconte Umar, ancien employé de CARE qui vit à Mataram, la capitale de Lombok.

C’est le second séisme à frapper Lombok en l’espace d’une semaine. Le 29 juillet, 16 personnes avaient été tuées. 

« Nous avons entendu que la plupart des maisons touchées la semaine dernière se sont cette fois effondrées. Les habitants ont peur de retourner chez eux. Il y a eu au moins 50 répliques, les gens ont peur pour leur vie », explique Helen Vanwel, directrice de CARE en Indonésie.

 « Nous sommes très inquiets que le nombre de victimes continue d’augmenter. Les personnes ont maintenant un besoin urgent de support médical, d’eau propre, de nourriture et d’un endroit sûr pour dormir. Nous sommes actuellement en train d’évaluer la situation et nos équipes d’urgences se tiennent prête à intervenir », poursuit Helen Vanwell.

Contact média

Des porte-paroles en Indonésie sont disponibles pour des interviews. Contactez Camille Nozières, CARE France : nozieres@carefrance.org ; 01 53 19 87 68 / 07 86 00 42 75.

L'action de CARE

CARE travaille en Indonésie depuis 1967. CARE mène des programmes de gestion de risques de catastrophes naturelles, de sécurité alimentaire, santé et de lutte contre le changement climatique. En 2004, CARE était l’un des premiers intervenants après le tsunami en Indonésie.