10 août 2018

Yémen. Les ONG condamnent la terrible attaque de Saada

Plusieurs ONG présentes au Yémen condamnent fermement les terribles attaques aériennes de la coalition arabe qui ont touché, jeudi 9 août, un bus scolaire transportant des enfants. Cela s’inscrit dans une tendance inacceptable des parties au conflit à bombarder systématiquement les civils et les infrastructures publiques. Le meurtre de ces enfants démontre encore une fois l’horreur de cette guerre qui a déjà entrainé des pertes inimaginables pour le peuple yéménite. 

La crise humanitaire au Yémen est entièrement causée par l’humain. Les attaques, comme celle survenue à Saada hier, tuent et blessent les civils, détruisent les infrastructures et poussent de plus en plus de Yéménites à fuir leur maison.

La famine et les épidémies qui frappent le peuple yéménite ne sont pas des coïncidences mais le fruit des violences incessantes qui ravagent le pays.

Nous appelons toutes les parties au conflit à s’engager publiquement pour que cessent les attaques contre les civils. Nous demandons la mise en place immédiate d’une enquête sur les attaques perpétrées jeudi dernier, menée par un panel indépendant d’experts des Nations unies. Nous demandons également le soutien des membres du Conseil de sécurité de l’ONU au processus politique mené par Martin Griffiths, envoyé spécial de l’ONU.

La solution au conflit au Yémen n’est pas militaire.

Les parties au conflit, mais également les gouvernements qui continuent de les armer et de les soutenir, doivent être tenus pour responsable de ces actions qui violent le droit humanitaire international et qui continuent d’alimenter une crise qui pourrait être évitée.

Signataires

Action Against Hunger, ADRA, CARE, Danish Refugee Council, Global Communities, Handicap International, INTERSOS, International Rescue Committee, Islamic Relief, Médecins du Monde, Mercy Corps, Norwegian Refugee Council, Oxfam, Relief International, Save the Children, War Child UK, ZOA