17 août 2018

Syrie : découvrez le travail des humanitaires au cœur de l’un des pires conflits au monde

Depuis plus de 7 ans, une terrible guerre ravage la Syrie. Les équipes de CARE sont mobilisées pour soutenir les 13 millions de personnes qui ont besoin d’aide dans ce pays. Joelle Bassoul, membre de notre bureau régional, nous explique les défis auxquels sont confrontés les humanitaires en Syrie et ce qui la motive à faire tout son possible pour aider les victimes de ce terrible conflit.

Joelle apporte de l'aide aux Syriens

Y a-t-il une histoire qui te vient à l'esprit et qui montre la situation des humanitaires en Syrie ?

Lors de la dernière offensive menée par l'armée syrienne et ses alliés sur la région assiégée de la Ghouta orientale, je parlais tous les jours aux humanitaires sur place. Nous utilisions l'application Whatsapp pour communiquer. La marque bleue, qui s’affiche lorsque que votre message a été lu, est devenue la preuve que nos collègues étaient toujours vivants. Et chaque fois que cette marque tardait, je craignais le pire.

Qu'est-ce que les gens ne réalisent pas au sujet des travailleurs humanitaires en Syrie ?

Pour la deuxième année consécutive, la Syrie est l’endroit le plus meurtrier pour les humanitaires. 76 ont été tués en 2018 dans le monde, dont plus de la moitié en Syrie. Les humanitaires sont devenus une cible en Syrie. Les acteurs du conflit n'hésitent pas à les tuer, les arrêter et les détenir. La violence à leur encontre a augmenté de plus de 44% par rapport à 2017.

Il faut aussi savoir que les travailleurs humanitaires en Syrie sont principalement des Syriens. Il y a très peu d'étrangers dans le pays. Les Syriens sont à l’avant-garde de la réponse humanitaire. Ce sont eux qui aident leurs compatriotes et prennent le plus de risques pour acheminer l’aide.

Quel est le plus grand défi auquel ton équipe est confrontée en ce moment ?

En Syrie, le principal défi est d’atteindre les personnes qui ont besoin d’aide. Dans plusieurs régions, c’est pratiquement impossible. 

Quel est l’avenir des Syriens ?

Après huit années de guerre, le pays est à genoux : les infrastructures, les services de base, la société et l'économie ont été durement endommagés. 

Les Syriens ont besoin d'une paix juste et durable pour pouvoir reconstruire leur pays. Actuellement, peu de Syriens pensent que cela est possible à court terme.

Qu'est-ce qui te motive au milieu de telles difficultés ?

Compte tenu de l’ampleur du désastre, de très petites choses : l’histoire d’une femme enceinte blessée par des éclats d’obus qui a pu être évacuée en Jordanie ; d'un militant arrivé en toute sécurité au Liban ; d'une famille qui n'a pas été séparée lors de sa fuite.

Je vis dans cette région avec mes enfants. Pour eux, je veux contribuer à un Moyen-Orient en paix. Je suis devenue travailleuse humanitaire parce que je veux participer à une action positive au milieu d’un contexte très difficile. 

Que veux-tu que le monde sache sur ce qui se passe actuellement en Syrie ?

Huit années d’intenses combats en Syrie ont brisé des millions de vies. Et la guerre n'est pas finie ! Des millions de civils souffrent toujours quotidiennement et vivent sous la menace imminente de frappes aériennes et de bombes. 

Et dans les zones où le conflit n’est plus aussi intense, les gens sont confrontés au manque de soins médicaux, d’eau potable, de nourriture ou d’écoles pour les enfants. 

Les Syriens ont besoin d'une bouée de sauvetage pour garder espoir et c'est notre rôle de la leur fournir.  

Que peuvent faire les gens du monde entier ?

Huit ans de guerre, c’est très long. Le monde s’est habitué à entendre parler des souffrances des Syriens. Mais s’il-vous-plait, n'oubliez pas la Syrie ! 

Gardez vos esprits et vos cœurs ouverts pour les Syriens. Ce sont des agriculteurs, des ingénieurs, des enseignants, des ouvriers, des médecins, des pères, des mères, des fils et des filles qui ont tout perdu, y compris des êtres chers. Beaucoup ont souffert.

Certains cherchent à reconstruire leur vie en Europe, aux États-Unis et ailleurs. Ils sont peut-être vos voisins. Montrez-leur que le monde n’est pas totalement indifférent !

L’action de CARE


Depuis le début du conflit en Syrie, CARE et ses partenaires ont fourni une aide humanitaire à plus de 3 millions de personnes en Syrie et dans les pays accueillant les réfugiés syriens : distributions d’urgence, amélioration des conditions de vie, soutien financier et psychosocial. En Jordanie, au Liban et en Turquie, CARE travaille auprès des réfugiés et des communautés d’accueil.