20 novembre 2018

CARE dans les Balkans : 25 ans d’engagement en faveur de la paix

En 1992, les Balkans vivaient un tournant majeur. Les conflits entraînés par l’éclatement de l’ex-Yougoslavie ont dévasté la vie de nombreux habitants. Droits des femmes et des minorités, justice sociale, maintien de la paix, CARE agit depuis 25 ans dans 7 pays de la région afin de soutenir les communautés. 

CARE agit depuis 25 ans dans les Balkans et fournit une aide aux communautés
Pendant la guerre, CARE a fourni une aide humanitaire aux réfugiés et personnes déplacées. ©CARE

Maintien de la paix

« Malgré de récents progrès en termes de lutte contre la pauvreté et les inégalités dans les pays des Balkans, d’importantes divisions sociales et tensions ethniques perdurent », explique Sumka Bucan, directrice de CARE dans les Balkans. 

C’est pourquoi le maintien de la paix et la construction de relations durables entre les populations sont au cœur du travail de CARE. Nous organisons des ateliers qui regroupent les différentes communautés et abordent des sujets multiples : lutte contre les violences, respect des droits de toutes et tous, éducation et développement économique.

« Le changement devrait et doit venir des communautés elles-mêmes », souligne Sumka.

Nos équipes soutiennent ainsi de nombreuses associations locales ainsi que les groupes les plus vulnérables : les jeunes, les femmes et les minorités. 

Autonomisation des femmes

L’autonomisation de toutes les femmes et la lutte contre la violence sexiste sont donc une priorité.

CARE soutient des groupes de femmes et offrent une aide financière aux plus vulnérables qui veulent lancer une activité économique.

Nos programmes visent aussi à modifier la répartition traditionnelle des rôles des hommes et des femmes dans la société. Nous travaillons d’ailleurs activement avec les jeunes hommes pour faire évoluer les comportements. Ces jeunes deviennent des ambassadeurs de l'égalité des sexes.

« Nous motivons les adolescents à s'impliquer dans leurs communautés et à défendre l’égalité entre les femmes et les hommes, entre les communautés. C'est extrêmement important, car ce sont les jeunes qui détermineront l'avenir des Balkans », explique Sumka.

Soutien aux minorités

« Les soutenir est fondamental, car ils sont confrontés à la pauvreté et à la discrimination dans la région », explique Sumka.

Les Roms représentent la plus grande minorité dans les Balkans, avec plus de 10% de la population totale. Ils sont confrontés à des conditions de vie difficiles et au manque d’accès aux infrastructures de base. Les femmes et les filles sont d’autant plus vulnérables. Elles sont parfois contraintes à des mariages précoces ou exposées à d'autres formes de violences sexistes. CARE leur apporte son soutien en leur fournissant un accès à l’éducation, des opportunités d'emploi et des services de santé.

25 ans plus tard, l’action de CARE se poursuit en Bosnie-Herzégovine, en Croatie, en Serbie, au Kosovo, au Monténégro, en Macédoine et en Albanie. Notre ambition : faire en sorte que les droits des groupes marginalisés soient respectés, contribuant ainsi à une paix durable dans la région.