10 décembre 2018

Soudan du Sud. CARE demande justice pour les femmes et filles victimes de viols à Bentiu

Alors que le monde reste choqué des attaques perpétrées contre 157 femmes et filles au Soudan du Sud à la fin du mois de novembre, CARE appelle à ce que les auteurs des violences soient traduits en justice.

Le viol, une arme de guerre dans le conflit au Soudan du Sud

Entre le 19 et le 30 novembre dernier, 157 femmes et filles ont été violées dans la ville de Bentiu dans le nord du pays.

Ces violences s’inscrivent dans le cadre du conflit qui frappe le Soudan du Sud depuis plus de 6 ans. Les femmes sont les premières victimes d’exactions. Le viol notamment y est utilisé quotidiennement comme arme de guerre. 

CARE condamne fermement ces attaques et demande justice pour les victimes

« Nous condamnons fermement ces attaques qui constituent de graves violations des droits humains et appelons les autorités compétentes à prendre des mesures pour protéger les droits et la dignité des femmes et des filles. Cette dernière vague de violence est terrible. »

« CARE place les femmes et les filles au cœur de ses programmes. Nous agissons chaque jour pour construire un monde de respect et de justice sociale où chaque personne vit dans la dignité », a déclaré Rosalind Crowther, directrice de CARE au Soudan du Sud.

À Bentiu, CARE apporte une aide d’urgence ainsi qu’une assistance aux victimes de violences sexistes et sexuelles. Nous sensibilisons également les populations afin de mettre fin à ces violences.