24 décembre 2018

Tsunami en Indonésie : « Je suis traumatisé par cette catastrophe. »

Nos équipes apportent une aide d’urgence dans la région la plus zone la plus durement touchée par le tsunami. Nous avons recueilli le témoignage des populations sur place. Voici celui de Farrell, 21 ans, qui se trouvait dans un hôtel de Serang. 

l'association CARE apporte une aide d'urgence en indonesie

« Je suis traumatisé par cette catastrophe, je me souviens d'avoir été poursuivi par les eaux quand nous avons fui notre hôtel. Je dormais quand j’ai entendu mes amis crier. Ils essayaient de maintenir les portes de notre chambre l fermée mais l’eau s’engouffrait à grande vitesse. Nous nous sommes échappés en courant. Nous avons eu de la chance, l’un des murs de la cour a été brisé sous la force de l’eau et nous avons profité de ce passage pour nous enfuir. Nous avons vu beaucoup de personnes blessées et même des morts. C'était une situation très effrayante. Des voitures avaient été balayées dans une rizière à proximité.

On nous a conseillé de courir vers les hauteurs au cas où un second tsunami frapperait. Nous avions tellement peur, nous pensions que nous allions mourir.

Je commence seulement à ressentir la douleur de mes blessures. Avant je ne pensais qu’à une chose : fuir. J’ai couru pieds nus une grande partie de la nuit. Une pierre est entrée sous ma plante de pied, je ne m’en rends compte que maintenant. »

CARE apporte une aide d'urgence

CARE a un bureau sur place car nous menons un projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans les écoles de Serang, la région la plus touchée. Nous allons commencer à distribuer 200 kits d'hygiène comprenant des sarongs, des brosses à dents, du savon, des serviettes, des serviettes hygiéniques et un seau. Dans les prochains jours, nous en distribuerons 800 autres.

Contacts médias :


Notre directrice locale est disponible pour des interviews (en anglais). Le décalage horaire est de 5 heures. 

Contactez Laury-Anne Bellessa, bellessa@carefrance.org, 07 86 00 42 75