15 janvier 2019

Crise au Venezuela : CARE apporte une aide d'urgence dans les pays voisins

Le Venezuela traverse actuellement ce qui pourrait être la pire crise de son histoire récente. L’extrême pauvreté, l’exacerbation des violences, la pénurie alimentaire et de médicaments et une hyperinflation record ont forcé plus de 3 millions de personnes à fuir le pays en 2018. CARE intervient dans les pays voisins, touchés de plein fouet par cette crise migratoire, mais plus de financements sont nécessaires pour répondre à l'urgence de la situation.

L'association CARE apporte une aide d'urgence aux réfugiés du Venezuela
© Paddy Dowling/CARE - 2018

Une crise économique dramatique

L'économie vénézuélienne est en chute libre et rien ne semble pouvoir arrêter son effondrement. Son taux d’inflation est l’un des plus élevé au monde et il augmente à vitesse grand V et devrait atteindre les 10 000 000% en 2019 selon les experts du FMI.

L’envolée des prix est telle que les Vénézuéliens n’arrivent plus à couvrir leurs besoins élémentaires : alimentation, logement, santé et éducation. 

Plus de 3 millions de réfugiés

Cette crise humanitaire à des conséquences régionales, la Colombie et l’Équateur sont directement touchés par l’afflux de réfugiés : plus de 3 millions de personnes ont fui le pays. Mais les capacités locales sont très limitées, il n'y a pas de structure adéquate et aucun programme gouvernemental n'a été mis en place pour accueillir les réfugiés venezueliens.

CARE et ses partenaires locaux fournissent une aide d'urgence au Venezuela, en Colombie, en Équateur ainsi qu'au Pérou à travers un soutien financier et des distributions de bons alimentaires. Nos équipes distribuent également des kits d’urgence comprenant des couvertures, du savon, des produits d’hygiène féminine et des produits pour bébé.

Un appel à la communauté internationale

CARE a lancé un appel à dons afin de répondre aux besoins les plus urgents au cours des 12 prochains mois. Un plan de réponse humanitaire régional coordonné par l'ONU et les ONG sur place est également en cours de définition, mais pour le rendre efficace et opérationnel les pays d'accueil des réfugiés et les organisations humanitaires ont besoin du soutien de la communauté internationale.

« Il faut agir maintenant car la situation continue de s’aggraver au Venezuela, et les dernières mesures économiques et politiques du régime laissent penser que l’exode va encore s’intensifier dans les mois à venir. Le manque de moyens pour faire face à cette crise laisse les réfugiés vénézuéliens, déjà très vulnérables après avoir fui en laissant tout derrière eux, dans une situation extrêmement précaire. Ils sont contraints de vivre à l'extérieur et en proie aux réseaux de trafics. Les besoins sont énormes et seuls nous n'y arriverons pas. Il faut que la communauté internationale se mobilise » alerte Alexandre Moncada, directrice de CARE Équateur.

L'action de CARE

CARE, en partenariat avec des organisations locales, travaille en Équateur, au Pérou, en Colombie et au Venezuela.

CARE apporte un soutien psychosocial et une assistance juridique aux femmes réfugiées et à leurs familles. Des espaces sûrs ont été mis en place pour les femmes et les filles victimes de violences et abus sexuels.

Nos équipes distribuent également des kits d’urgences comprenant notamment des couvertures, du savon, des produits d’hygiène féminine et des produits pour bébé.

Nous formons également les populations dans des domaines essentiels comme l’eau, l’assainissement et l’hygiène.