17 janvier 2019

Comme de nombreuses femmes dans le monde, Rekha a été victime de harcèlement dans son travail au Bangladesh. Découvrez son témoignage, après l’action de CARE dans son entreprise. 

Rekha a été victime de harcèlement dans l'usine où elle travaille au Bangladesh

« Les employeurs nous criaient dessus et nous harcelaient »

Rekha travaille dans une entreprise de textile. Pendant longtemps, elle a subi le harcèlement et la violence de ses employeurs.

« J’ai eu beaucoup de problèmes au travail. Mes employeurs me criaient dessus et me harcelaient physiquement. »

CARE est intervenue dans son usine pour sensibiliser les employeurs et salariés contre ces violences. Nos équipes les ont convaincu que les femmes méritaient autant de respect que les hommes, et que cela pouvait être sanctionné.   

Et ça paye !

« Maintenant, le harcèlement est interdit par la direction. Je me sens en sécurité. »

CARE agit pour que toutes les femmes soient respectées

Salaires moins élevés, pressions, harcèlement sexuel, non-respect de leurs droits … Les violences subies quotidiennement par les femmes dans le monde du travail prennent de nombreuses formes. Nous devons agir !

CARE intervient dans de nombreuses entreprises pour que les femmes aient les mêmes droits et perspectives d’avenir que les hommes.

C’est désormais le cas de Rekha.

« Aujourd’hui, on me respecte. Je pense avoir une chance d’être promue et d’avoir un meilleur salaire. Grâce à ça, je pourrais améliorer la vie de ma famille. »

Une belle leçon de courage, et une source d’espoir pour les femmes du monde entier !  

CARE s'engage contre le harcèlement au travail

Près d'une femme sur deux a été victime de violence ou de harcèlement sexuel sur son lieu de travail, dans le monde. CARE se bat pour l'adoption de la toute première convention internationale contre ces violences. Si les États, les employeurs et les syndicats ont approuvé le principe de cette convention il y a quelques mois, il reste encore beaucoup à faire. Que contiendra le texte de cette prochaine convention qui sera votée en juin 2019 ? Sera-t-il suffisamment ambitieux pour protéger toutes les femmes, partout dans le monde ? Nos équipes se mobilisent pour ça !