26 février 2019

Yémen. Conférence des bailleurs à Genève : une déclaration de 4 ONG internationales

Les ONG (Save the Children, CARE, Norwegian Refugee Council et Oxfam) saluent les efforts des gouvernements dans le cadre de la Conférence des bailleurs qui s'est tenue ce 26 février pour répondre à l'urgence humanitaire au Yémen. La communauté internationale a promis 2,6 milliards de dollars. Cela reste cependant insuffisant pour venir en aide aux populations victimes du conflit.  

Un effort de 2,6 milliards de dollars pour l'assistance humanitaire

Aujourd’hui, les gouvernements ont fait un geste pour soulager les souffrances de millions de personnes victimes de la pire crise humanitaire au monde, en promettant 2,6 milliards de dollars. Nous saluons ce soutien aux efforts humanitaires qui garantissent aux Yéménites un accès à de la nourriture, de l'eau potable, des soins de santé adéquats et à des services d’éducation. 

Cependant, nous sommes encore loin des 4,2 milliards de dollars nécessaires pour aider les 24 millions de personnes, soit près de 80% de la population du Yémen, qui ont besoin d’une assistance humanitaire. Beaucoup de Yéménites sont au bord de la famine. Nous sommes prêts à intensifier nos actions humanitaires et comptons sur les bailleurs pour assurer un financement continu.

Les États doivent s'engager en faveur de la paix

De même, un seul soutien financier ne suffit pas. Nous avons désespérément besoin d'actions de la part des pays qui se sont engagés aujourd’hui afin de garantir un accès inconditionnel à l'aide humanitaire et aux importations commerciales pour les civils de toutes les régions du pays. Nous demandons aux dirigeants mondiaux de protéger les civils et les infrastructures civiles, telles que les écoles et les hôpitaux, et de demander des comptes à ceux qui ne respectent pas le droit international.

Nous voulons que les pays qui vendent des armes aux parties belligérantes au Yémen mettent fin à ces accords avec effet immédiat et mettent en place des mécanismes de surveillance et de redevabilité. Les armes ne doivent plus arriver au Yémen. Les armes ne doivent plus tuer et blesser de civils au Yémen.

Les négociations politiques pour la paix doivent être soutenues par toutes les parties impliquées dans ce conflit. Nous demandons un cessez-le-feu dans tout le pays, la protection des travailleurs humanitaires et un accord de paix inclusif. Les populations yéménites n'ont pas le luxe d'attendre la paix plus longtemps - elles meurent chaque jour.

Contacts presse :
  • Des représentants de nos ONG participent à la conférence des bailleurs de Genève. Nos porte-paroles au Yémen sont disponibles pour des interviews.
  • CARE France, Laury-Anne Bellessa, responsable médias : 07 86 00 42 75, bellessa@carefrance.org
  • Oxfam France, Jon Cerezo, responsable de campagne humanitaire : 06 51 15 54 38, jcerezo@oxfamfrance.org