27 février 2019

Bangladesh. De nouvelles pratiques agricoles pour faire face aux inondations

Au Bangladesh, les populations subissent quotidiennement les effets du changement climatique. Dans la région de Kurigram, de fréquentes inondations font chaque année de nombreuses victimes et détruisent les plantations. CARE aide les agriculteurs et agricultrices à adapter leurs pratiques et anticiper les chocs climatiques.

Au Bangladesh, CARE accompagne les agricultrices pour les aider à s'adapter au changement climatique.

Les agriculteurs et agricultrices, premières victimes du changement climatique au Bangladesh

Dans le district de Kurigram au Bangladesh, les habitants vivent au rythme du fleuve Darla, aussi surnommé « le fleuve meurtrier ». Les populations qui vivent sur ses rives subissent des inondations fréquentes liées au changement climatique.

Les cultures et plantations de ces familles, composées essentiellement de petits agriculteurs et agricultrices, sont fréquemment ravagées. Sans source de revenus stables, ils ne peuvent subvenir à leurs besoins. Ils sont souvent contraints de s’endetter pour pouvoir acheter leur nourriture.  

De pratiques agricoles adaptées aux inondations

CARE a lancé un projet pour leur permettre de développer des pratiques agricoles adaptées aux risques de la région. Le développement de cultures de légumes sur des terre-pleins surélevés et de jardins flottants a permis de protéger les plantations. Cela limite les risques de pertes face aux inondations.

Des semences améliorées et agro-écologiques, mises au point par un institut de recherche local, ont également été distribuées. Elles ont résisté aux grandes inondations qui ont eu lieu en 2017, contrairement aux variétés traditionnelles.

Grâce à ce projet, les familles peuvent aujourd’hui vivre dignement au quotidien. Mieux encore, elles peuvent préparer l’avenir. 69% des familles qui bénéficié du projet ont vu leurs revenus augmenter. Elles peuvent désormais épargner en prévision de périodes plus difficiles. 

Les jardins flottants permettent de protéger les plantations des aléas climatique comme les inondations.

De nouveaux savoir-faire pour une agriculture durable

Pour leur permettre de continuer à vivre dignement, CARE les aide également à adopter des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement. Pour lutter contre les engrais chimiques très polluants et coûteux, les agriculteurs utilisent désormais le lombricompost, une alternative composée de déchets organiques et de vers de terre, qui leur permet d’augmenter leur productivité à moindre coût.

Un nouveau pas en faveur d’une agriculture plus respectueuse de la planète et des hommes.