08 mai 2019

Inde/ Bangladesh. CARE aide les victimes du cyclone Fani

Le cyclone Fani a récemment frappé l’est de l’Inde et le Bangladesh, obligeant plus d’1,2 millions de personnes à abandonner leur maison. Les équipes de CARE présentes sur place apportent une aide aux populations touchées.  

Le cyclone Fani a frappé durement le Bangladesh et l'Inde.

Fani : le plus puissant cyclone depuis 20 ans

Dans l’État d’Odisha à l’est de l’Inde, l’heure est au bilan. Le cyclone Fani de catégorie 5 qui a frappé la région ainsi que le Bangladesh a fait de nombreux dégâts matériels. Et plus de 40 victimes à ce jour. Au Bangladesh, ce sont plus de 40 villages qui ont été inondés.

Les vents de plus de 200 km/h ont tout emporté sur leur passage et ont détruit des milliers de maisons et les infrastructures, laissant de nombreuses familles sans abri.

« Les besoins les plus urgents pour les populations sont les abris, la nourriture et de l’eau », alerte Kaiser Rejve de CARE au Bangladesh.

CARE distribue une aide d’urgence

Dès l’annonce de l’arrivée du cyclone, nos équipes se sont mobilisées. En Inde, CARE a commencé la distribution de kits de secours à plus de 5000 familles, notamment dans les villages les plus touchés de Khurda et les bidonvilles de Bhubaneswar. Ces kits comprennent notamment de quoi construire un abri, des moustiquaires, des produits d’hygiène, notamment féminine, ainsi que des comprimés de purification de l’eau.

Nos actions répondront aux besoins spécifiques des femmes et les filles, souvent plus durement affectées par les catastrophes naturelles. Les discriminations dont elles sont victimes au quotidien les rendent vulnérables en situation d’urgence, particulièrement à la pauvreté et aux violences basées sur le genre.