16 mai 2019

Yémen. Une “pluie de bombes” tue des civils ce matin à Sanaa

Ce matin, 19 frappes aériennes ont visé Sanaa, tuant au moins 7 civils dont 4 enfants. Ces frappes surviennent quelques heures après la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la passation du contrôle du port de Hodeida, présentée comme une étape essentielle du processus de paix. Ces nouvelles attaques brisent ce qui semblait être une lueur d’espoir pour la paix au Yémen.

Ce matin, au moins 19 frappes aériennes ont touché Sanaa.

« Une pluie de bombes nous a réveillé ce matin, faisant trembler les fenêtres et le sol. Certaines bombes sont tombées juste à côté de chez nous mais contrairement à d’autres, nous avons eu de la chance », témoigne Alexandra Hilliard, porte-parole de l’ONG CARE à Sanaa. « Dans l’un des quartiers résidentiels de Sanaa, une famille a été tuée dans son sommeil. Seule une petite fille a survécu. C’est terrible de se dire que cette famille ne se réveillera plus jamais, surtout en cette période de Ramadan. »

Ce matin, au moins 19 frappes aériennes ont touché la ville de Sanaa. Au moins 7 civils ont été tués, dont 4 enfants, et au moins 58 personnes ont été blesséEs. Le nombre de victimes civiles est provisoire et il est possible que ce nombre augmente dans les prochaines heures.

Il faut protéger les populations civiles au Yémen.

« Alors que les frappes aériennes, les mines antipersonnel et les combats continuent de tuer des civils à travers le Yémen, le processus de paix parait plus fragile que jamais. CARE exhorte toutes les parties au conflit à cesser les hostilités et à protéger la vie des civils »,continue Alexandra Hilliard.

Depuis le début du conflit il y a 4 ans, le Yémen a connu 20 000 frappes aériennes. Et selon l'ONU, plus de 200 000 personnes ont été tuées par les combats, le manque de nourriture, les maladies et le manque d’accès aux services de base. Au Yémen, un enfant meurt toutes les 12 minutes.

Contact médias

Nos porte-paroles au Yémen et à Paris sont disponibles pour des interviews. Contactez Camille Nozières, CARE France : nozieres@carefrance.org ; 01 53 19 87 68 / 07 86 00 42 75. 

L'action de CARE au Yémen

CARE travaille au Yémen depuis 1992 et fait partie des rares organismes humanitaires internationaux dans le pays.

Dans les circonstances actuelles, extrêmement difficiles, CARE aide actuellement un million de personnes tous les mois. Nous soutenons les populations des régions les plus touchées par le conflit et les plus difficiles à atteindre : accès à l'eau potable, réhabilitation de latrines, distribution de kits d’hygiène et de nourriture. CARE soutient également les femmes dans les domaines de la protection et de la violence sexiste.