29 mai 2019

Hier, vous étiez plus de 400 à vous mobiliser avec nous contre le tabou des règles. Comment ? En en parlant sans complexe. Un grand merci à vous toutes et tous !

L'association CARE lutte contre le tabou des règles

Le tabou des règles ? Quels impacts pour les femmes

Hier, 28 mai était la journée internationale des menstruations. Vous avez été plus de 400 à vous mobiliser avec nous à cette occasion contre le tabou des règles. Pourquoi ? Parce que ce tabou a de terribles impacts sur les femmes du monde entier : exclusion sociale, déscolarisation, danger pour la santé...

Alors que s'est-il passé hier soir ? Voici quelques passages de cette soirée avant de vous en dévoiler plus en vidéos dans les semaines à venir.

Ensemble, nous avons lutté contre les mythes autour des règles.

« Le jour où j’ai eu mes premières règles, on m’a dit ne rencontre pas le regard d’un homme ou tu tomberas enceinte. » Fati Abdou de CARE en Côte d’Ivoire

« J’ai tapé sur internet ‘définition des règles’, je n’ai trouvé que les règles du bridge, les règles juridiques. » Tristan Lopin, humoriste

« L’ignorance, c’est mauvais pour un tabou car il reste en place. » Justine Courtot, du compte Instagram et documentaire 28 jours

Une mobilisation pour que les règles soient enfin considérées comme un phénomène naturel, pour qu'on puisse en parler de manière décomplexée

« J’aimerais dire à toutes les femmes qui ont honte de leurs règles : tu respires, non ? Tu n’as pas honte de faire pipi ? On a des règles car c’est normal et naturel pour notre corps. » Fati Abdou de CARE en Côte d’Ivoire

« Mais t’as rien fait aujourd’hui ? Faux. J’ai été occupée à perdre du sang. » Bérengère Krief, humoriste

Les hommes, des alliés incontournables dans ce combat

« Etre un homme, c’est facile. Mais être une femme, c’est un taf de ouf ! » Laurent Sciamma, humoriste

« Les hommes ont un rôle très important à jouer pour briser le tabou des règles. » Justine Courtot, du compte Instagram et documentaire 28 jours

Restons mobilisés ensemble !

« Je rêve d’un jour où un spectacle autour des règles ne servira à rien. » Klaire fait grr, humoriste

« Pour abattre le tabou des règles, il faut simplement en parler, tout le temps, de façon simple, de façon biologique, politique, en termes d'hygiène, santé... Il y a 10 000 façons de parler des règles. » Jack Parker, auteure du livre Les mystères des Règles.

« Ensemble, on peut changer les choses parce que vous toutes et tous faites bouger les choses ici. Et nous, nous agissons sur le terrain. » Philippe Lévêque, directeur de CARE France

Alors continuons ensemble notre mobilisation pour défendre les droits des femmes !

Merci aussi aux artistes et aux partenaires de cette mobilisation
  • Un grand merci à toutes les personnalités et artistes qui ont participé bénévolement à cette soirée. Par ordre de passage : Justine Courtot, Jack Parker, Fati Abdou, Natacha Birds, Noar Noar, Laurie Peret, Klaire fait grr, Tristan Lopin, Sandrine Sarroche, Noémie de Lattre, Laurent Sciamma, Bérengère Krief, Paul de Saint Sernin, Anastasia Mikova, Marjolaine Piémont, DJ Cheetah, DJ Margaux. Et à Céleste Wallaert pour le visuel de cette soirée !
  • La Period Party by CARE a été organisée en partenariat avec le media Simone et La Bellevilloise
#RespectezNosRegles

Cet évènement s’inscrit dans la continuité de la mobilisation #RespectezNosRegles lancée en janvier dernier par CARE France. Cette campagne a été soutenue par plus de 50 personnalités et collectifs féministes et vue par plus de 2 millions de personnes sur les réseaux sociaux.

Rejoingnez aujourd'hui encore ce mouvement sur nos réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Twitter. On vous attend ! Car c’est toutes et tous ensemble que nous défendrons les droits des femmes !