04 juin 2019

Yémen. Rapport sur les exportations d’armes : la France doit cesser de faire passer ses intérêts commerciaux avant les vies humaines

Le ministère des armées a publié son rapport sur les exportations d’armes au Parlement. Malgré les appels récurrents des ONG, la France compte toujours parmi ses principaux clients l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis. CARE demande à la France de cesser les ventes d’armes à des pays susceptibles de les utiliser contre des populations civiles au Yémen. 

Les ventes d'armes françaises ont augmenté de 30%.

Dans son rapport au Parlement sur les exportations d’armes, le ministère des armées se félicite de l’augmentation des commandes qui ont fait un bond de 30% entre 2017 et 2018 et de la signature de contrats emblématiques notamment avec l’Arabie Saoudite. Celle-ci figure aux côtés des Emirats Arabes Unis dans le top 10 des clients de la France en matière d’armement et dans le top 5 des pays ayant effectivement reçu des armes en 2018. 

« En dépit des appels répétés des ONG yéménites et françaises, la France a poursuivi et même augmenté ses livraisons d’armement à l’Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis. La France doit cesser de privilégier ses intérêts commerciaux au détriment de la vie des Yéménites », alerte Fanny Petitbon, responsable plaidoyer de l’ONG CARE France.

La France doit mettre fin à ses ventes d'armes susceptibles d'être utilisées contre les populations civiles.

«Deux mois après le cri d’alarme projeté par les ONG sur les façades de l’Assemblée nationale "En France la vente d’armes rapporte gros, au Yémen elle coûte cher" pour mettre la France face à ses responsabilités dans le conflit au Yémen, et quelques semaines seulement après les révélations sur l’usage d’équipements militaires français avec un risque significatif d’utilisation contre des civils, ce rapport démontre une nouvelle fois un cynisme de la part du gouvernement qui est inacceptable.

La France doit sans attendre respecter ses engagements internationaux, y compris le Traité sur le Commerce des Armes. La France doit stopper les ventes et transferts d’armes vers des pays susceptibles de les utiliser contre des populations civiles », rappelle Fanny Petitbon.

L'action de CARE au Yémen

CARE travaille au Yémen depuis 1992 et fait partie des rares organismes humanitaires internationaux dans le pays.

Dans les circonstances actuelles, extrêmement difficiles, CARE aide actuellement un million de personnes tous les mois. Nous soutenons les population des régions les plus touchées par le conflit et les plus difficiles à atteindre : accès à l'eau potable, réhabilitation de latrines, distribution de kits d’hygiène et de nourriture. CARE soutient également les femmes dans les domaines de la protection et de la violence sexiste.