20 juin 2019

Venezuela : « Il n’y a rien que tu ne veuilles plus que d’être dans ton pays »

Comme 4 millions de personnes, Génesis a fui la crise humanitaire et économique au Venezuela en quête d’un avenir meilleur. Réfugiée en Colombie, elle lutte aujourd’hui pour sa survie et celle de sa famille. Découvrez son histoire.

Après des jours de marche avec son fils à ses côtés, Génesis est finalement parvenue à franchir la frontière colombienne. Elle nous raconte avec émotion ce qu’est sa vie aujourd’hui et les risques auxquels elle doit faire face en tant que femme réfugiée. 

Mobilisons-nous pour les réfugiés !

Comme Génesis, des millions de femmes et d’hommes sont forcées de quitter leur pays chaque jour. Dans le monde, une personne est contrainte de fuir les violences et les persécutions toutes les deux secondes. 

70,8 millions de personnes ont fui la guerre, les persécutions ou les catastrophes naturelles en 2018. Déracinées, elles vivent dans des camps de réfugiés ou pire, dans la rue, livrées à elles-mêmes. Les femmes sont particulièrement vulnérables aux violences, aux abus et à l’exploitation.

CARE leur apporte une aide humanitaire d'urgence et garantit leurs droits à travers le monde. Mais il reste encore tant à faire pour améliorer leur quotidien. En cette journée mondiale des réfugiés, CARE fait appel à votre solidarité. Il est urgent d'agir !