10 juillet 2019

À l’instar de Paris, les villes ont un vrai rôle à jouer contre l’urgence climatique

Après Londres, New-York ou Edimbourg, Paris vient de déclarer l’urgence climatique. Une mesure symbolique importante : parler d’urgence plutôt que de changement climatique traduit clairement la nécessité de mettre en place des politiques climatiques publiques fortes, concrètes et immédiates.

L'association CARE lutte contre le changement climatique

L’impact des villes sur le changement climatique.

Canicules, inondations, pollutions… Les villes, qui abritent plus de la moitié de la population mondiale, sont durement frappées par les impacts du changement climatique. Suite aux multiples marches climat et mobilisations citoyennes à travers le monde, l’annonce de Paris traduit la nécessaire prise en compte du défi écologique dans les politiques publiques. 

Une prise de conscience primordiale car partout dans le monde, les villes contribuent fortement au changement climatique. Les villes couvrent moins de 2% de la surface de la terre mais consomment 78% de l’énergie mondiale et produisent plus de 60% des émissions de dioxyde de carbone, selon ONU-Habitat.

Les actions des villes dans la lutte contre le changement climatique sont déterminantes.

50 % à 70 % des leviers d’action contre la crise climatique se trouvent au niveau local, selon le dernier rapport du GIEC.

Et effectivement différentes mesures sont à portée des villes : plan de développement des transports en commun et des réseaux de pistes cyclables, développement de l’usage d’énergies renouvelables pour les bâtiments et les éclairages publics pour atteindre une neutralité carbone… Il est donc impératif que l’annonce de Paris soit suivie d’actions fortes renforçant les actuels plans climat de la ville. 

Il faut des politiques municipales et nationales fortes et cohérentes.

Les villes ont donc un rôle crucial à jouer contre le changement climatique et peuvent en partie contrebalancer l'inertie de certains gouvernements. Ainsi fin 2015, plusieurs villes et États américains se sont engagés à respecter l'Accord de Paris malgré le revirement du gouvernement Trump. Plus récemment, en mai dernier, 210 villes européennes ont exhorté les dirigeants européens à atteindre un objectif concret : un niveau net d’émissions nul d'ici 2050.

Depuis plusieurs années, des centaines de villes mettent en place des politiques climatiques. Mais aujourd’hui, il faut faire plus pour arriver à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, comme préconisé par les experts climat. Il est urgent que les gouvernements s'engagent dans ce combat. Et il faut notamment que les villes et les pays assurent une cohérence politique dans la lutte contre le changement climatique. En mai dernier, le parlement britannique a déclaré l’urgence écologique et climatique. Mais à peine cette mesure adoptée, l’agrandissement de l’aéroport de Londres était autorisé.

La pression citoyenne doit continuer !

En 2020, les élections municipales auront lieu en France. Les citoyens et citoyennes ont un vrai rôle à jouer : nous pouvons saisir cette opportunité pour inscrire l’action climatique au cœur du débat politique local !

L'action de CARE contre le changement climatique

On parle d'injustice climatique. Pourquoi ? Parce que le changement climatique affecte de manière disproportionnée les communautés les plus pauvres et les plus vulnérables.

C'est pourquoi, la lutte contre le changement climatique est un pan essentiel de nos actions en tant qu'association de solidarité internationale. 

  • CARE soutient les populations affectées par des chocs climatiques ponctuels (tempête, inondations) ou de long terme (variabilité des saisons et des précipitations).
  • CARE met en place des programmes d'adaptation : soutien agricole aux communautés qui souffrent de la disparition des glaciers ; mise en place de réseaux d'accès à l'eau ; projets de plantation de mangroves et de restauration de systèmes de défense côtiers.
  • CARE participe également aux négociations internationales sur le climat et mène des actions de plaidoyer pour inciter les gouvernements à mettre en oeuvre des politiques climatiques ambitieuses.
Contact médias

Des porte-paroles sont disponibles pour des interviews. Contactez Camille Nozières, CARE France : nozieres@carefrance.org ; 01 53 19 87 68 / 07 86 00 42 75.