29 juillet 2019

Climat. Jour du dépassement : les ressources naturelles de la planète déjà épuisées

C'est officiel : nous avons épuisé toutes les ressources naturelles de la planète pour l'année 2019. Le jour du dépassement arrive chaque année de plus en plus tôt. Pourtant, malgré les signes d’alarmes, les États restent sourds à l’urgence climatique.  

La multiplication des catastrophes naturelles est l'un des effets principal du changement climatique.
© CARE

Le jour du dépassement, kézako ?

Cela signifie que nous avons consommé en sept mois toutes les ressources que la planète peut produire en une année. Nous avons également émis plus de gaz à effet de serre que ce que la terre, les océans et les sols ne peuvent absorber.

Si le monde consommait comme la France, il faudrait 2,7 planètes pour survivre.

« Le jour du dépassement est un concept symbolique, mais il est le marqueur de bouleversements qui sont eux, bien réels, et dont l’impact est désastreux pour les populations et la biodiversité », affirme Marie Leroy, responsable climat chez CARE France. 

Des conséquences dramatiques sur les populations les plus vulnérables

Le changement climatique et la surconsommation des ressources creusent de manière flagrante les inégalités entre les pays.

« Dans les pays du Sud,ces bouleversements entraînent des situations de précarité extrême pour les populations : manque d’eau potable et de bois de chauffage, perte de productivité agricole, maladies respiratoires liées à la pollution de l’air, etc. »

Les pays les moins responsables du changement climatique sont ceux qui en subissent le plus les effets. Cyclones, sécheresses, famines, inondations, se multiplient et ont des conséquences dramatiques sur la vie de populations déjà vulnérables. 

« C'est une vraie injustice, lorsque l’on sait que les pays développés sont responsables de la majeure partie des émissions et de la pollution mondiale, au détriment des plus pauvres », affirme Marie Leroy. 

Notre pouvoir d’action se réduit « de jour en jour »

Il est de la responsabilité de tous, citoyens, entreprises, gouvernements, de prendre des mesures à la hauteur de l’urgence climatique !

« Nous pouvons encore agir pour rétablir la trajectoire, mais la fenêtre de tir se réduit de jour en jour. Plus nous attendons, plus les bouleversements subis par notre planète pourraient être catastrophiques et irréversibles. »

Les États doivent prendre leur responsabilité et mettre en place sans délai des politiques ambitieuses pour tenir les engagements de l’Accord de Paris, limiter le réchauffement climatique à 1,5°C et protéger les populations. 

L'action de CARE contre le changement climatique

La lutte contre les impacts climatiques est l’une des priorités stratégiques de nos actions de lutte contre l'extrême pauvreté et les injustices.

  • CARE soutient les populations affectées par des chocs climatiques ponctuels (tempête, inondations) ou de long terme (variabilité des saisons et des précipitations).
  • CARE met en place des programmes d'adaptation : soutien agricole aux communautés qui souffrent de la disparition des glaciers ; mise en place de réseaux d'accès à l'eau ; projets de plantation de mangroves et de restauration de systèmes de défense côtiers.
  • CARE participe également aux négociations internationales sur le climat et mène des actions de plaidoyer pour inciter les gouvernements à mettre en oeuvre des politiques climatiques ambitieuses.