07 janvier 2020

Soutenir l’indépendance économique des femmes grâce à l’entrepreneuriat au Maroc.

Au Maroc, les inégalités femmes-hommes face au marché du travail ont la vie dure. Les coopératives représentent une alternative pour encourager l’entrepreneuriat féminin et leur offrent de nouvelles perspectives d’avenir. Halima est présidente d’une coopérative soutenue par CARE au Maroc. Découvrez son témoignage ! 

© CARE

Offrir aux femmes de nouvelles opportunités économiques

Halima nous impressionne par sa force et sa détermination. À 53 ans, elle est à la tête d’une coopérative de femmes auto-entrepreneuses créée en 2016 au Maroc. Leur savoir-faire ? La production de couscous artisanal !

« Nous préparons les couscous à la main, de manière traditionnelle. L’idée est de chercher des goûts différents et de proposer des couscous de toutes sortes (complet, orge…). »

Halima a aussi développé d’autres activités, telles que la fabrication de pains et de pâtisseries. Une véritable cheffe ! Et la coopérative qu’elle a créé en 2016 soutenue par CARE lui a permis, ainsi qu’à toutes les femmes du groupe, de mettre en commun leurs compétences, leurs savoir-faire, mais aussi une partie de leurs revenus. 

Pourquoi l’entrepreneuriat ?

« C’est le destin. J’ai participé à une séance de sensibilisation sur le sujet et ça m’a motivée à m’investir. Je me suis dit ‘'pourquoi pas moi ' ? »

L’entrepreneuriat représente une opportunité pour les femmes de réaliser leurs ambitions. Dans le pays, nos équipes les accompagnent dans le développement de leur micro-entreprise ou coopérative et leur apportent des conseils stratégiques (identification des secteurs prometteurs, des options financières, etc).

Des coopératives qui donnent aux femmes confiance en elles

Depuis qu’Halima est entrée dans la coopérative, sa vie a radicalement changé. Comme beaucoup de femmes au Maroc, elle ne sait pas lire et écrire et n’a pas eu la chance de faire des études. Dans le pays, ces inégalités entraînent pour les femmes un manque de confiance en elles pour initier des activités génératrices de revenu et faire entendre leur voix au sein de leur communauté.

 « Avant j’étais une femme au foyer, je ne sortais jamais au souk par exemple. Aujourd’hui, je me sens en confiance, je sors de chez moi, je participe à des réunions avec des administrations locales afin de parler de mon expérience et celle de la coopérative. Jamais je n’aurais imaginé devenir présidente d’une coopérative ni prendre la parole en public, sans savoir ni lire ni écrire. Cela me rend fière de moi. »

Et Halima ne compte pas s’arrêter là !

« Tant que je serai en bonne santé, je souhaite continuer à développer la coopérative. J’aimerais approfondir mes connaissances dans les techniques d’emballage et le marketing. Je souhaite aussi bien éduquer ma fille, pour qu’elle ait un bel avenir. »

Les AVEC au Maroc

À travers le monde, CARE soutient l’autonomisation économique des femmes grâce au développement d’Associations Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC) et la création de micro-entreprises/coopératives. 

Au Maroc, nos équipes mènent actuellement plusieurs projets d'autonomisation économique des femmes.