10 mars 2020

#CasseursDeClichés : ensemble, luttons contre les clichés sexistes !

Loin d’être anodins dans la lutte pour plus d’égalité, les clichés sexistes sont à la base des injustices entre hommes et femmes. Les clichés se glissent partout et impactent l’ensemble de la société : du travail, à la maison en passant par la politique. Il est grand temps que les choses changent ! Engagez-vous à nos côtés et devenons toutes et tous #CasseursDeClichés.

L'association CARE lutte contre les inégalités et clichés sexistes

Inégale répartition des tâches ménagères : symptomatique des discriminations sexistes.

Savoir qui fait la lessive ou la vaisselle peut vous sembler être un détail face aux inégalités qui persistent entre femmes et hommes dans le monde, et pourtant ! Si à la naissance, garçons et filles ont les mêmes possibilités, les clichés sexistes enferment les enfants dans des rôles prédéfinis selon leur sexe. En France par exemple, 43% des hommes pensent que les femmes ont plus de disposition pour les tâches ménagères !

En effet, dès l’enfance, le ton est donné. On attend d’une petite fille qu’elle soit douce et gentille et d’un petit garçon qu’il soit fort et dynamique. Avec l’âge, cela influe de manière insidieuse sur le choix des études, des métiers et de la répartition des tâches domestiques. Au final, les femmes ont plus tendance à se tourner vers des métiers de soin, ou avec des enfants : nourrice, sage-femme ou encore femme de ménage. À l’inverse les hommes s’orientent vers des métiers manuel (plombier, ouvrier) ou intellectuel, on les retrouve donc en plus grand nombre dans la médecine, la politique ou à la tête d’entreprise.

Les injustices et violences sexistes, elles, ne sont pas un cliché.

Les clichés sexistes ont aussi des répercussions cruciales sur la perception que les femmes et les hommes ont d’eux-mêmes et de leurs capacités :

  • Ainsi, environ la moitié des hommes et des femmes dans le monde estiment que les hommes font de meilleurs dirigeants politiques. Et il n'existe d’ailleurs que 10 femmes cheffes de gouvernement sur 193, alors que les hommes et les femmes votent dans les mêmes proportions.  
  • Plus de 40% pensent que les hommes sont de meilleurs dirigeants d’entreprises et que les hommes devraient être prioritaires lorsque les emplois sont rares. Cela se répercute sur le marché du travail : les femmes sont moins bien payées que les hommes et sont moins susceptibles d'occuper des postes de direction

Et les conséquences peuvent même s’avérer dramatiques car ce rapport de force inégal peut conduire à des actes de violences : dans le monde 28% des personnes pensent qu'il est normal qu'un homme batte sa femme.

Mais ensemble, nous pouvons casser les clichés sexistes !

Dans le monde, 90% des personnes ont au moins un préjugé sur les femmes, selon une enquête récente de l’ONU. C’est énorme. Le chemin est encore long, mais ensemble, nous pouvons casser les clichés sexistes. C’est ce que fait CARE sur le terrain, en informant et en sensibilisant les hommes et les garçons. Et ça marche !!

“Le programme de CARE m’a vraiment ouvert les yeux. J’ai réalisé que la mésentente dans les foyers est souvent la faute des hommes qui ne communiquent pas avec leur femme. Avant de commencer à aider ma femme à la maison, je n’avais jamais pris conscience de l’importance de tout ce qu’elle faisait”, témoigne Abdu en Ouganda. 

La vision traditionnelle et patriarcale du rôle des hommes reste ancrée dans de nombreux pays. Et les jeunes hommes notamment, sont sensibles à ces stéréotypes qu’ils reproduisent et adoptent parfois sans en avoir conscience. Nous travaillons à changer les mentalités en profondeur en prenant le contre-pied des représentations patriarcales. Les hommes et les garçons deviennent des partenaires égaux des femmes et des filles. Partout nous formons des #CasseursDeClichés !

A propos de #CasseursDeClichés

Défendre l’égalité et lutter contre les stéréotypes, c’est le double objectif de #CasseursDeClichés. 

Les inégalités femmes-hommes commencent à la maison et limitent les opportunités sociales et économiques des femmes partout dans le monde. C’est pourquoi sur le terrain CARE mène des projets qui promeuvent l’égalité de genre et luttent contre les violences en favorisant la masculinité positive dans le monde entier. 

La solution est à portée de main et c'est par des petits gestes du quotidien que nous construisons plus d’égalité !Vous aussi, devenez des #CasseursDeClichés !

L'action de CARE

CARE agit partout dans le monde pour promouvoir l’égalité femmes-hommes : 

  • CARE renforce la capacité d'agir des femmes et le respect de leurs droits : CARE forme et aide des groupes de femmes pour les informer sur leurs droits et les aider à améliorer leurs conditions de vie ainsi que celles de leur communauté.
  • CARE promeut des relations femme-homme équitables et la masculinité positive : dans les Balkans par exemple, CARE a lancé des clubs pour sensibiliser les jeunes garçons et filles sur l’égalité femmes-hommes aujourd’hui ces clubs sont inscrits au programme officiel des écoles. 
  • CARE travaille à l'évolution des structures et normes sociales : moins de 20% des propriétaires fonciers dans le monde sont des femmes. Dans les pays comme le Bénin par exemple, même si la loi le permet, la tradition exclue encore les femmes de l’héritage. Si leur mari meurt, elles n’ont plus rien ! CARE informe les femmes sur leurs droits, offre un assistance juridique gratuite et traduit des documents légaux en langue locale.