31 mars 2020

Philippines : « J’ai reconstruit ma vie après le passage d’un typhon»

En novembre 2013, le quotidien de Rosemarie et celui de milliers de familles a basculé. Le typhon Haiyan de catégorie 5 a frappé les Philippines, dévastant tout sur son passage. Grâce au soutien de CARE et au courage extraordinaire de Rosemarie, cette agriculture a pu reconstruire peu à peu sa vie et celle de sa famille.

Rosemarie a tout perdu suite au typhon Haiyan. CARE l'a aidé à se reconstruire.
© 2019 Josh Estey/CARE

« Tout a été détruit »

Le territoire des Philippines est particulièrement exposé aux risques de catastrophes naturelles : typhons, éruptions volcaniques, tsunamis, tremblements de terre... Depuis quelques années, le changement climatique accroît la fréquence et l’intensité de ces catastrophes, qui ont des conséquences dramatiques sur la vie de populations déjà vulnérables. Avec des vents de plus de 240 km/h, Haiyan est aujourd’hui encore considéré comme l'un des typhons les plus puissants jamais survenus sur les îles Philippines.

Ce jour là comme beaucoup, Rosemarie et sa famille ont tout perdu. Leur maison, leur ferme et leurs souvenirs. Et les émotions sont encore vives lorsque nous évoquons avec elle ce moment tragique.

« Tout a été détruit. Toutes les récoltes ont été anéanties, nous avons dû tout recommencer. Aujourd’hui, j’ai encore du mal à en parler. Je préfère ne pas me souvenir. »

Pour ces familles, le choc est encore très présent. La violence de cette catastrophe les a laissé sans sources de revenus du jour au lendemain, les contraignant à lutter pour leur survie. 

« Aujourd’hui, je suis redevenue agricultrice et j'en suis fière »

Mais Rosemarie a décidé de se battre pour tout reconstruire et offrir le meilleur avenir possible à ses enfants. Elle a participé à un projet soutenu par CARE dans la région la plus touchée par le typhon. 

En plus d’une aide d’urgence, nos équipes ont mobilisé leurs forces pour soutenir les habitants et notamment les agriculteurs et agricultrices comme Rosemarie. Comment ? En les aidant à redévelopper des sources de revenus stables et durables et à diversifier leurs cultures. Grâce à ce projet, Rosemarie a pu planter de nouvelles cultures … et même augmenter ses rendements !  

Le chemin a été long, mais sept ans plus tard, Rosemarie est heureuse du chemin parcouru !

Elle est désormais propriétaire d'une petite entreprise qui vend des semences, des outils et d'autres fournitures agricoles. Mais ce n’est pas tout ! Rosemarie met un point d’honneur à aider les autres agriculteurs de son village.

« J'aide les gens de ma communauté, en particulier les personnes les plus vulnérables, à planter des légumes pour subvenir à leurs besoins quotidiens et à soutenir leurs familles. C’est très important pour moi », dit-elle.

Une véritable source d’inspiration et une sacré femme d’affaire ! Grâce aux revenus de ces emplois, elle est en mesure d'envoyer ses trois enfants à l'université.

« J’ai beaucoup d’espoir en l’avenir, en ma ferme. Je suis redevenue agricultrice et je suis fière ! »