12 juin 2020

Coronavirus. Au Bangladesh, le personnel soignant continue de faire face à la pandémie

Malgré les signaux positifs dans de nombreux pays, le personnel soignant reste fortement mobilisé pour lutter contre la pandémie du Coronavirus à travers le monde. C'est notamment le cas au Bangladesh où CARE soutient les plus vulnérables. Avec courage, ils partagent avec nous la façon dont le Coronavirus a changé leur manière de travailler. Découvrez leurs témoignages. 

Joysna, sage-femme dans la région du Sunamganj

L'association CARE aide le personnel soignant à faire face au Coronavirus
© CARE

Au Bangladesh, l'arrivée de la pandémie n'a pas arrêté Joysna. Cette sage-femme passionnée par son métier continue de rendre visite à ses patientes. Chaque jour, elle se rend dans différents villages et accompagne des femmes enceintes ou pratique des accouchements. Pourtant, l'angoisse de contracter le Coronavirus est là. 

« Lors de mes visites de proximité auprès de femmes enceintes et d'autres patients, un sentiment de peur et d'anxiété m’envahit. Mais je suis de nature acharnée et je sais que je joue un rôle important pour ma communauté. Cela me pousse à continuer mon travail ! »

Lorsqu’une première patiente est décédée dans un village voisin à la fin du mois d'avril, Joysna a également été confrontée à la peur des communautés qu’elle soigne, mais aussi à celle de sa famille. Dans son village notamment, les habitants craignent que Joysna ne leur ramène l'épidémie, à cause de son travail dans le domaine médical et de ses déplacements réguliers. 

Mais rien n’arrête Joysna.

« Je prends toutes les mesures de sécurité possibles comme porter un masque, des gants, une blouse et utiliser un désinfectant », a déclaré Joysna.

Fin avril, elle a reçu un appel en pleine nuit d’une femme qui allait accoucher dans un village voisin. Malgré les mesures de confinement, elle a pu se rendre dans le village dès l’aube. La future maman était très faible et souffrait d’hypotension. Joysna a tout fait pour l'aider et le bébé est arrivé en toute sécurité ! Une vrai victoire pour elle !

« Je me sentais très heureuse de voir la reconnaissance de la femme enceinte et de sa famille. »

Docteur Real, médecin auprès des populations réfugiées

L'association CARE aide le personnel soignant à faire face à l'épidémie de Covid-19
© CARE

Dans le camp de réfugiés de Cox’s Bazar, les mauvaises conditions sanitaires, ainsi que la concentration de populations sont propices à la propagation du Coronavirus. Pourtant, le docteur Real continue de prendre tous les risques pour éviter un drame sanitaire et humain.

« J'utilise un équipement de protection, et ici, la plupart des gens connaissent le Coronavirus grâce aux activités de sensibilisation menées notamment par CARE. Mais il est très difficile de maintenir une distance appropriée en raison du grand nombre de patients que nous voyons chaque jour, de l'état sanitaire du camp et des mouvements de populations importants. Nous avons un risque accru de contracter le Coronavirus. »

Le docteur Real craint pour sa santé, mais aussi et surtout pour la santé des personnes du camp. 

« Si nous sommes infectés, nous ne serons pas en mesure d'aider les personnes vulnérables qui ont besoin de nos services chaque jour. »

Et comme Joysna, il subit les conséquences de la pandémie sur le plan personnel :

« Nous ne pouvons pas communiquer librement avec nos voisins, ou même avec les membres de notre famille. Les membres de notre communauté nous poussent à nous éloigner et à restreindre nos mouvements car ils craignent que nous les contaminions. Les habitants des villages proches du camp exercent la même pression sur nous. »

CARE reste mobilisée face au Coronavirus

Depuis le début de l'épidémie, nos équipes travaillent sans relâche pour soutenir les populations les plus vulnérables face à la pandémie du Coronavirus. 

Grâce à votre soutien, nous avons pu aider des millions de personnes et avons mis en place de multiples actions : 

  • Accès à l'eau : installation de points d'eau dans les villages, les lieux publics et les écoles, distribution de stock d'eau d'urgence.
  • Prévention : sensibilisation des populations aux gestes barrières, distributions de kits d'hygiène (savon, désinfectant, lessive). 
  • Soutien au personnel soignant : distribution de matériel médical et de protection, formation au virus et aux techniques de dépistage. 
  • Distribution de nourriture et soutien économique aux plus vulnérables.

Et ce n'est pas fini ! Vous pouvez nous aider à continuer d'agir ! Plus que jamais, restez mobilisés à nos côtés pour sauver des millions de vies : faites un don !