24 juin 2020

Vague de chaleur : "c'est une conséquence du changement climatique"

La France connait cette semaine sa première vague de chaleur de l’été : il fera plus de 30°C dans une grande partie du pays. Ces épisodes de très fortes chaleurs deviennent plus fréquents et intenses. C’est l’une des conséquences directes du changement climatique, analyse Marie Leroy, notre experte climat.

L'association CARE lutte contre le réchauffement climatique

« Cette semaine, la France va subir une vague d'air chaud avec un pic de températures jusqu’à 30°C. Ce sont normalement des températures que l’on retrouve au milieu de l’été et pas au début de la saison. On constate depuis quelques années que les vagues de chaleurs sont de plus en plus précoces et ce partout dans le monde. C'est une conséquence directe du changement climatique. Il y a quelques jours, 38°C ont été enregistrés au nord du cercle polaire ! Ces phénomènes de fortes chaleurs pourraient être deux fois plus nombreux d'ici 2050, il faut donc s’attendre à des étés de plus en plus longs, plus chauds et donc plus meurtriers. 

Alors que les scientifiques tirent la sonnette d'alarme depuis des années, les engagements des États pour lutter contre le réchauffement climatique restent bien trop insuffisants ! Il faut agir d'urgence, pas uniquement au niveau local mais national et international. Le changement climatique est irréversible mais si nous agissons vite, nous avons la possibilité de limiter son impact. Nous appelons à ce que la relance post-Covid contribue à une accélération de la transition écologique. La légère baisse des émissions de ces derniers mois aura un impact infime si nous reprenons notre consommation et notre production comme avant. »

Contact médias

Notre experte climat est disponible pour des interviews. Contactez Camille Nozières : 07 86 00 42 75, nozieres@carefrance.org

L'action de CARE contre le changement climatique

La lutte contre les impacts climatiques est l’une de nos priorités sur le terrain et rejoint la lutte contre l'extrême pauvreté et les injustices.

  • CARE soutient les populations affectées par des chocs climatiques ponctuels (tempête, inondations) ou de long terme (variabilité des saisons et des précipitations).
  • CARE met en place des programmes de préservation de l'environnement et d'adaptation au changement climatique : soutien agricole aux communautés qui souffrent de la disparition des glaciers ; mise en place de réseaux d'accès à l'eau ; projets de plantation de mangroves et de restauration de systèmes de défense côtiers.
  • CARE participe également aux négociations internationales sur le climat et mène des actions de plaidoyer pour inciter les gouvernements à mettre en oeuvre des politiques climatiques ambitieuses.