17 juillet 2020

Violences sexistes au travail : signez notre appel au président de la République !

Il y a un an, nous remportions ensemble une grande victoire pour les femmes partout dans le monde ! Grâce à votre mobilisation, la première convention internationale contre les violences et le harcèlement au travail était adoptée. Aujourd'hui, unissons nos voix pour exiger que ce texte soit enfin mis en place par l'Etat français. Signez notre pétition ! 

Les violences sexistes au travail, un véritable fléau qui touche trop de femmes

« Quand mon supérieur a commencé à me harceler, j’avais peur de perdre mon travail si je le dénonçais », Fatema au Bangladesh.
« À l'usine, le harcèlement est quotidien. Les hommes essaient de te toucher ou de t'embrasser », témoigne Arunny au Cambodge.

Ces témoignages recueillis par nos équipes sont loin d'être isolés. À travers le monde, des millions de femmes sont victimes chaque jour de violences sexistes au travail. Elles vivent dans la peur et n'osent pas briser la loi du silence par peur des représailles. Pour les femmes en situation de précarité ou d'extrême pauvreté, la situation est encore plus dramatique.

Et la France n'est pas épargnée. 30% des salariées ont déjà été harcelées ou agressées sexuellement sur leur lieu de travail. Or 70 % des victimes déclarent n’en avoir jamais parlé à leur employeur. Et pour cause : quand elles le font, près de la moitié estiment que la situation s’est réglée en leur défaveur, par une mobilité forcée voire un licenciement. 

Un texte international pour lutter contre ces violences existe, exigeons qu'il soit mis en place !

Un an après l'adoption de la première convention internationale qui condamne ces violences, la France n'a toujours pas ratifié ce texte, pourtant fondamental pour les femmes.

Sans ratification, la mise en place de politiques de prévention et de protection des victimes de violences ne peut voir le jour. C’est pourquoi, aux côtés de 30 organisations, CARE demande aujourd’hui au président de la République française de mettre en place ce texte essentiel au plus vite. Il est urgent d’agir ! 

Rejoignez ce combat en signant notre pétition pour exiger que les Etats comme la France respectent leurs engagements ! Parce que vous nous l’avez prouvé un grand nombre de fois : ensemble, nous pouvons faire changer les choses ! 

On compte sur vous !

L'action de CARE contre les violences sexistes
  • Depuis trois ans, CARE se bat pour défendre cette convention, finalement adoptée au sein par l'Organisation Internationale du Travail (OIT) le 21 juin 2019. 200 000 citoyens et citoyennes se sont mobilisés à travers le monde pour défendre notre campagne Au boulot #ViolenceZéro dans le monde via des pétitions remises aux gouvernements. Des grandes entreprises, telles que L’Oréal, Kering, Sodexo, BNP Paribas, Marks & Spencer ou Unilever ont également soutenu publiquement ce texte, à l’appel de CARE, pour faire pression sur les représentants d’employeurs.
  • Partout dans le monde, depuis des années, CARE défend les droits des femmes sur le terrain. Nous luttons contre les violences faites aux femmes aussi bien dans la sphère privée que professionnelle. Par exemple : en Amérique latine, nous soutenons des organisations de travailleuses domestiques pour la défense de leurs droits. En Asie, nous luttons contre les violences dans les usines. Nos programmes soutiennent l’autonomisation économique des femmes et le travail digne.