21 août 2020

Liban : une population anéantie après les explosions et le reconfinement.

La pandémie de COVID-19 frappe de nouveau le Liban et oblige au reconfinement. Une situation dramatique pour les centaines de milliers de Libanais et Libanaises sans-abris depuis les explosions à Beyrouth. Nos équipes poursuivent leurs efforts sur tous les fronts pour leur venir en aide. Soutenez nos actions.

Distribution CARE de colis alimentaires aux populations sinistrées de Beyrouth.
© CARE

Reconfinement total : une épreuve supplémentaire pour la population libanaise.

Le verdict est tombé. Deux semaines de reconfinement tenteront de mettre fin à la forte augmentation des cas de COVID-19 au Liban.

Une situation difficile quinze jours après les explosions et alors que le chaos règne toujours à Beyrouth : les derniers hôpitaux, qui n’ont pas été détruits, sont saturés de blessés et commencent à voir arriver une vague de patients du coronavirus.

« J'ai très peur. Je ne quitte ma maison que lorsque c'est nécessaire. J'ai toujours une maison, mais d'autres à Beyrouth n'ont plus ce luxe », raconte Hoda. 

Suite aux explosions, 300 000 personnes sont aujourd’hui sans-abris. 

« Beaucoup vivent maintenant dans des bâtiments endommagés ou des abris partagés, avec un accès limité à l'eau et aux installations sanitaires. Le risque de propagation du virus s'est accru », alerte Bujar Hoxha, directeur de CARE au Liban. 

Face à l’ampleur de la situation, les besoins sont immenses. 

Explosion, pandémie, crise financière... Les défis au Liban s'accumulent.

Déjà durement impacté par une crise économique sans précédent, le sort s’acharne sur le Liban. 

Conséquence ? Plus de la moitié des Libanais et Libanaises vivent sous le seuil de pauvreté et 20% sont en situation d’extrême pauvreté. 

« Le pays va de catastrophe en catastrophe», raconte Latifa, 65 ans, bénéficiaire de nos actions.

« Nous sommes à genoux sur le plan économique. Nous ne pouvons pas nous permettre de nous occuper du Coronavirus, nous sommes en train de mourir de toute façon. Les quelques personnes qui ont encore un emploi sont obligées d'aller travailler, sinon elles vont perdre leurs revenus », ajoute Michel, 70 ans.

Sur place, les équipes de CARE poursuivent leurs efforts sur tous les fronts. Comme depuis le début de la pandémie, CARE poursuit la sensibilisation et la distribution de kits d'hygiènes, de colis alimentaires... À Beyrouth, CARE est aussi mobilisée 24/7 pour soutenir les populations touchées par la catastrophe : distribution alimentaires, soutien psychosocial, solutions d’hébergement...

Face à ces crises multiples qui frappent les Libanais, la solidarité est primordiale. Soutenez nos actions sur le terrain !

Alliance urgence : 6 ONG unies pour le Liban

CARE unit ses forces avec 5 autres ONG pour répondre à l’urgence au Liban. C'est l'Alliance Urgences. Ensemble, nous sommes plus forts et complémentaires : Action Contre la Faim, CARE France, Handicap International, Médecins du Monde, Plan International et Solidarités International.