04 novembre 2020

Ces deux catastrophes climatiques dont vous n’avez peut-être pas entendu parler

La semaine dernière, l’Asie du Sud-Est a été frappée par des événements climatiques d’une extrême violence. Au Vietnam et aux Philippines, des millions de familles se retrouvent aujourd’hui sans-abri. Les équipes de CARE sont mobilisées sur place pour les soutenir.

L'association CARE soutient les victimes de typhons ou d'inondations
© CARE

Le Vietnam, touché par des inondations dévastatrices

Le pays est touché depuis quelques semaines par une vague d’inondations, renforcée la semaine dernière par l’arrivée du typhon Molave. Plus de 374 000 personnes ont été évacuées et 176 personnes ont perdu la vie à ce jour. Des milliers de maisons, d’écoles et d’hectares de terres agricoles sont détruits ou gravement endommagés et laissent des familles sans moyens de subsistance.

Face à l'urgence, les équipes de CARE au Vietnam ont commencé à distribuer des biens de première nécessité (eau, kits d’hygiène) et resteront mobilisées au cours des prochaines semaines pour aider celles et ceux qui ont tout perdu. 

L'association CARE aide les victimes de catastrophes climatiques
© CARE

Un typhon d'une extrême puissance aux Philippines

Sept ans après le typhon Haiyan qui a dévasté une partie du pays, le territoire des Philippines a de nouveau été frappé ce week-end de plein fouet par un typhon d’une rare intensité. Le typhon Goni, qui a touché 12 régions du pays, est la plus forte tempête répertoriée cette année dans le monde.

Coupures d’électricité, maisons et bâtiments détruits, cultures endommagées... Plus de 2 millions de personnes sont touchées et des milliers de familles ont tout perdu, alors que le pays fait également face à la pandémie de COVID-19.

« Les principaux besoins des déplacés sont des kits d'abris, des masques pour se protéger du virus, de la nourriture et de l'eau », explique Mary Joy Gonzales, responsable des programmes CARE aux Philippines.

Nos équipes sont présentes sur place et évaluent l’étendue des dégâts dans des zones parfois difficiles d’accès pour apporter une aide d’urgence aux populations.

L'association CARE soutient les victimes de catastrophes naturelles
© CARE

Des phénomènes extrêmes qui augmentent en intensité à cause du changement climatique

Pour ces deux pays déjà en proie à des catastrophes climatiques fréquentes, le changement climatique est une véritable menace. Sécheresses, inondations, tempêtes, incendies, températures extrêmes, le nombre d’évènements extrêmes a doublé sur notre planète en 20 ans, à cause du réchauffement climatique, selon un rapport des Nations Unies. 

« Des pays comme les Philippines ont été durement touchés par les typhons les plus violents jamais enregistrés au cours de cette décennie. Le changement climatique devrait aggraver la fréquence et l'intensité de ces événements extrêmes. C'est pourquoi CARE travaille avec les communautés les plus vulnérables pour les aider à faire face aux conséquences du changement climatique », affirme Mary Joy Gonzales. 

L'action de CARE contre le changement climatique

La lutte contre les impacts climatiques est l’une de nos priorités sur le terrain car elle rejoint la lutte contre l'extrême pauvreté et les injustices.

  • CARE soutient les populations affectées par des chocs climatiques ponctuels (tempête, inondations) ou de long terme (variabilité des saisons et des précipitations).
  • CARE met en place des programmes de préservation de l'environnement et d'adaptation au changement climatique : soutien agricole aux communautés qui souffrent de la disparition des glaciers ; mise en place de réseaux d'accès à l'eau ; projets de plantation de mangroves et de restauration de systèmes de défense côtiers.
  • CARE participe également aux négociations internationales sur le climat et mène des actions de plaidoyer pour inciter les gouvernements à mettre en oeuvre des politiques climatiques ambitieuses.