23 novembre 2020

« Pour tout mon village, je suis un modèle de combativité » : Angèle, entrepreneuse respectée en Côte d’Ivoire.

Rien n'arrête une femme lorsqu’elle croit en ses rêves et en ses capacités ! En Côte d’Ivoire, Angèle en est la preuve. Malgré les obstacles et les difficultés et avec le soutien de CARE, elle a déplacé des montagnes pour arriver à faire vivre sa famille et se faire respecter en tant que femme. Découvrez l’histoire de cette formidable entrepreneuse qui a toute notre admiration !

L'association CARE soutient les femmes entrepreneuses dans le monde.
© CARE

Angèle a franchi tous les obstacles pour développer son entreprise et faire vivre sa famille.

Angèle a toujours été une battante. Petite, quand son père a perdu son emploi, elle vendait du caramel et du lait dans l’école de son village au nord de la Côte d’Ivoire pour aider sa famille. 

Aujourd’hui, veuve et mère, sa détermination et sa force sont restées intacts malgré les difficultés. Après la mort de son mari, elle a dû redoubler d’efforts pour faire vivre une famille de 10 personnes : ses trois enfants, sa mère, ses deux sœurs et leurs enfants. Mais pendant longtemps, sa petite poissonnerie était loin d’être aussi rentable qu’aujourd’hui !

« Mes revenus ont longtemps été insuffisants pour m’occuper de ma famille. C’était difficile. Puis, j’ai rencontré les équipes de CARE. Ça m’a vraiment motivé à développer mon commerce et poursuivre mon rêve : construire ma propre maison pour donner une vie meilleure à ma famille ! », se souvient Angèle. 

Nos équipes peuvent témoigner de son courage ! Malgré les préjugés dans sa communauté, Angèle s’est battue pour que ce rêve devienne réalité. Elle a suivi une formation de CARE sur la gestion d’entreprise et a bénéficié d’un prêt. Un coup de pouce qui lui a permis de faire croître son activité et d’augmenter ses revenus. Et Angèle continue de voir grand. Elle projette de vendre son poisson dans tout le pays. Aujourd’hui, grâce à son succès, cette entrepreneuse a réalisé son rêve : prendre soin de sa famille. 

« La construction de ma maison est ma plus grande réussite. La plupart des femmes du village n'auraient pas imaginer le faire sans leur mari, mais moi, j’ai réussi ! »

Angèle se bat aussi contre les préjugés sexistes.

Angèle se bat pour faire mentir les préjugés sexistes et prouver qu’être une femme ne doit jamais être perçu comme un frein pour réaliser ses ambitions. Sa détermination est une véritable source d’inspiration pour toute sa communauté.

« Je veux être comme les hommes ! Si un homme veut quelque chose, il n’a pas besoin de demander à sa femme. Eh bien, c’est ce que je veux ! Pour beaucoup d’hommes, j’ai été un modèle qui les a encouragés à aider leurs femmes. Aussi tout le monde a vu ce qui était possible : lorsqu’ils ont vu une veuve construire sa propre maison, ça les a motivés ! », explique Angèle.

Elle est aussi un véritable modèle pour sa fille, Grace, qui souhaite marcher dans ses pas !

« Ma mère est une battante, je veux être comme elle », explique avec fierté Grace. 

Nous n'aurions pas dit mieux ! 

CARE soutient l'autonomisation économique des femmes dans le monde

Parce que toutes les femmes devraient pouvoir réaliser leurs ambitions, CARE soutient leur autonomisation dans 100 pays du monde :

  • en les formant à l'entrepreneuriat et en leur permettant d'acquérir de nouvelles compétences autour de leurs métiers. 
  • en encourageant la solidarité locale grâce au développement d’Associations Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC) et la création de micro-entreprises/coopératives. Le principe ? Les membres mettent en commun leurs économies et se soutiennent pour lancer des activités génératrices de revenus. Les femmes peuvent alors créer leurs propres entreprises et avoir un revenu régulier pour subvenir aux besoins de leur famille.