26 novembre 2020

Votre engagement compte ! Avec nous, vous avez demandé au gouvernement français des actions concrètes pour un monde plus juste. Climat, ventes d’armes, lutte contre les violences sexistes : découvrez les trois victoires obtenues cette semaine. 

Climat : la France doit rendre des comptes.

L'association CARE lutte contre le réchauffement climatique.

La France a 3 mois pour prouver au Conseil d'État qu'elle respecte ses engagements climatiques. Le gouvernement doit démontrer qu’il prend les mesures nécessaires afin de respecter son engagement de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d'ici 2030. L'urgence climatique n'attend pas !

C'est une victoire obtenue grâce à la mobilisation de l'Affaire du Siècle et à votre soutien ! En 2018, vous avez été plus de deux millions à interpeller le gouvernement sur son inaction climatique aux côtés de quatre associations, Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l'homme, Greenpeace, Notre affaire à tous et Oxfam, avec le soutien d'autres associations dont CARE. 

Exportations d'armes françaises : vers plus de contrôle et la fin des attaques contre les civils ?

Les députés appellent à un contrôle accru des ventes d'armes françaises, avec l'implication du Parlement. L'objectif ? S'assurer que les armes françaises ne soient pas utilisées contre des populations civiles. Aujourd'hui, la France vend notamment des armes à des pays qui ciblent hôpitaux et écoles au Yémen. Ces pays utilisent aussi des navires français pour imposer un blocus limitant l'importation de nourriture, de médicaments et d'aide humanitaire. C’est inacceptable ! Le gouvernement français ne peut faire passer ses intérêts commerciaux avant des vies.

Ce contrôle serait une avancée clé obtenue suite au combat d'ONG dont CARE. Cela fait deux ans que nous interpellons le gouvernement, via des rendez-vous avec les ministres et des députés, via des actions de mobilisation dans l'espace public, et surtout grâce à votre participation pour interpeller les députés en octobre 2019.

Stop aux violences sexuelles au travail : le gouvernement réagit.

L'association CARE lutte contre les violences faites aux femmes

Ensemble, nous avons fait bouger le gouvernement. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a confirmé que la France s’engageait à ratifier rapidement la convention internationale contre les violences sexistes et sexuelles au travail ! Cette réaction du gouvernement est une nouvelle victoire suite à votre mobilisation : vous avez été près de 12 000 à signer notre pétition cet été et à interpeller Emmanuel Macron ce week-end sur twitter.

Plus largement, cela fait trois ans que nous menons ce combat avec vous. En 2019,  plus de 200 000 citoyennes et citoyens ont soutenu notre campagne Au boulot #ViolenceZéro à travers le monde. Ensemble, nous avons obtenu l'adoption de la toute première convention internationale contre le harcèlement et les violences au travail à l'OIT. Aujourd'hui, avec vous et 40 autres associations et syndicats, nous restons mobilisés. Nous demandons une application de ce texte dans la loi française. Car la loi doit évoluer pour prévenir les violences sexistes et sexuelles au travail et protéger les femmes. 

MERCI. Grâce à votre mobilisation, ensemble, nous changeons le monde !

MERCI à vous qui nous aidez à sauver des vies, grâce à vos dons. MERCI à vous qui participez à nos mobilisations pour demander des politiques plus responsables. MERCI à vous qui relayez nos messages pour informer et sensibiliser. Cette semaine a été la preuve que votre participation à des marches, vos signatures de pétitions, l'envoi de messages sur les réseaux sociaux contribuent à faire avancer le combat pour un monde plus juste. 

Restons toutes et tous mobilisés !