06 janvier 2021

2020 ne se résume pas qu’à la pandémie de Covid-19. Depuis 75 ans, CARE se bat pour plus d’égalité femmes-hommes à travers le monde. Et cette année, nous célébrons des petites et grandes avancées ! Découvrez notre sélection des bonnes nouvelles pour les droits des femmes dans le monde. 

filles à l'école en Inde soutenue par CARE
© CARE

La lutte contre la précarité menstruelle n’est plus un tabou !

Dans le monde, 500 millions de femmes n’auraient pas accès à des protections périodiques adéquates, selon l'UNICEF. Et en France, 1 femme sur 10 serait concernée. Un fléau aux conséquences dramatiques : exclusion sociale, déscolarisation, problèmes de santé... 

En 2020, le combat contre le tabou des règles a continué. Et des avancées concrètes ont été adoptées. En Écosse, le Parlement a voté la gratuité des protections périodiques... Une première mondiale ! Depuis juillet, la Nouvelle Zélande expérimente ce même dispositif dans les écoles. Et la France teste la gratuité pour les femmes en situation de précarité depuis le mois de septembre.

Et dans les pays les plus vulnérables, nos équipes continuent de lutter contre le tabou des menstruations qui isole et met en danger la vie de millions de femmes. Comment ? En sensibilisant les femmes, les filles mais également les hommes et les garçons, en construisant des toilettes dans les écoles et les maisons, et en organisant des ateliers de fabrication de serviettes hygiéniques réutilisables. 

#MeToo : les femmes continuent de briser le silence contre les violences !

Partout dans le monde, les femmes se sont unies contre les violences et les inégalités.

En Inde, des milliers de femmes ont manifesté contre l’impunité du viol. En Turquie, au Pakistan et au Kirghizistan, elles se sont mobilisées contre les violences. Au Sénégal, grâce à la mobilisation de collectifs féministes, le viol est désormais considéré comme un crime. Une première étape vers la fin de l’impunité.

En France, CARE milite pour que la toute première convention internationale contre les violences et le harcèlement au travail soit ratifiée par le gouvernement français. Et nous avons participé à la mobilisation portée par Nous Toutes. Dans plus de 100 pays, nos équipes ont mené plus de 300 projets de lutte contre les violences et de soutien médical, psychologique et économique des victimes. 

En 2020, ces actions sont venues en aide à 2,4 millions de femmes et de filles. 

Excision, déscolarisation : de nouvelles lois condamnent des pratiques intolérables

Au Soudan, l’excision toucherait près de 90% des femmes et des filles d’après l’UNICEF. Cette année, une loi adoptée dans le pays criminalise cette pratique. Enfin ! Ce texte doit maintenant être appliqué concrètement pour protéger les femmes des mutilations génitales. Chaque année, encore 3 millions de femmes et de filles subissent ces mutilations génitales dans le monde, selon l’OMS. CARE se bat pour faire cesser cette pratique en sensibilisant les populations.

Au Zimbabwe et en Sierra Leone, la loi évolue en faveur du droit à l’éducation des filles. Jusqu’à cette année, les jeunes filles enceintes, notamment suite à des mariages forcés, étaient privées de scolarité. Elles pourront désormais reprendre le chemin de l'école et entrevoir un meilleur avenir. 

En 2021, CARE continuera ce combat essentiel contre les mariages forcés, pour l’accès à l’éducation des filles dans le monde et pour les droits de toutes les femmes !

En 2021, restons unis et solidaires !

Vous êtes toujours plus nombreuses et nombreux à vous engager avec CARE contre les violences et les injustices ! Sans vous, nous n’aurions pas pu aider Angèle, Eliyas, Shahed et les millions de femmes et d’hommes qui ont reçu cette année le soutien de CARE. Alors en 2021, nous continuerons de nous battre pour mettre fin aux injustices et à la pauvreté. 

Nos équipes présentes dans 104 pays vous remercient de votre solidarité et de votre générosité. Merci à vous qui soutenez nos actions chaque mois ou lors des urgences par un don. Merci à vous qui signez nos appels à mobilisation. Merci à vous qui lisez et relayez nos messages par mail, sur notre site ou les réseaux sociaux. Grâce à votre mobilisation, ensemble, nous changeons le monde !

Nous tenions à vous souhaiter une très belle année 2021. Il reste encore tant à faire pour lutter pour le respect des droits de toutes et tous et contre les injustices. 

On compte sur vous !