25 mars 2021

Yémen : 12 ONG mobilisées en plein Paris contre les ventes d’armes françaises à des pays impliqués dans la guerre

Alors que le Yémen entre dans sa septième année d’une guerre meurtrière et sans répit pour la population, 12 ONG, dont CARE, se sont réunies ce jeudi 25 mars à Paris pour appeler la France à cesser ses ventes d’armes à des pays impliqués dans le conflit. Retour en images sur cette mobilisation.

die-in place de la république par 12 ONG contre la guerre au Yémen
© CARE

Le Yémen subit la pire crise humanitaire au monde : la France doit cesser d’être complice !

Vendredi 26 mars 2021 marque l’entrée dans la septième année de guerre au Yémen. Des années d’horreur pour les populations yéménites plongées dans la pire crise humanitaire au monde : le conflit a fait près de 250 000 victimes et les deux tiers de la population ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. 

« La situation est absolument catastrophique. Plus de 20 millions de personnes ont besoin de nourriture, d’eau potable, d’abris... La famine est utilisée comme une méthode de guerre par l’ensemble des parties au conflit. C’est absolument inacceptable! La communauté internationale et la France doivent réagir », explique Fanny Petitbon, responsable plaidoyer chez CARE France.

Pendant ce temps, le gouvernement français continue inlassablement de vendre des armes à plusieurs des pays impliqués dans ce conflit qui sont accusés de bombarder marchés, écoles et hôpitaux. En agissant ainsi, la France se rend complice de crimes de guerre contre des millions de civils innocents. 

« Malgré les alertes répétées des Nations unies et des ONG, la France continue de vendre sans relâche et de transférer des armes à des pays impliqués dans le conflit au Yémen et qui bombardent des populations civiles. »

Malgré les alertes répétées des Nations unies et des ONG, la France continue de faire la sourde oreille. Pourtant, plusieurs pays dont tout récemment les États-Unis ont annoncé la suspension ou l’arrêt des ventes d’armes aux belligérants au Yémen pour ne pas se rendre complice de crimes de guerre.

CARE et 11 ONG se mobilisent contre les ventes d’armes françaises impliquées dans le conflit au Yémen

manifestation contre la guerre au yémen
© Jerome Leblois

CARE et 11 ONG humanitaires et de défense des droits humains ont uni leurs voix aujourd’hui pour dénoncer l'implication de la France dans le conflit au Yémen. 

À l’occasion d’un grand die-in place de la République à Paris, nous nous sommes allongés symboliquement ensemble pour appeler Emmanuel Macron à mettre fin à cette complicité insupportable : les vies humaines doivent passer avant les profits !

« Destructions des habitations, des marchés alimentaires, des centres de santé... Les armes utilisées dans ce conflit brisent la vie des populations civiles. Les ONG ont été en mesure d’apporter tous les mois de l’aide à 10 millions de Yéménites tout au long de 2020 et dans l'ensemble du pays. Cette aide humanitaire est vitale pour les populations Yéménites qui sont à bout de souffle, à bout d’espoir », alerte Fanny Petitbon.

Nous resterons mobilisées auprès des populations, mais nous demandons à ce que les parlementaires soient impliqués dans le contrôle des exportation d'armes de la France. Comme c’est les cas chez plusieurs de nos voisins européens.

Ensemble, continuons de nous mobiliser pour que la France cesse d’être complice de crimes de guerre au Yémen ! 

Liste des ONG participantes

Amnesty international France , ACAT France, CARE France, Fédération internationale pour les droits humain (FIDH), Handicap International - Humanity and Inclusion, Ligue des Droits de l’Homme, Médecins du Monde, L’Observatoire des armements, Oxfam France, Première Urgence Internationale, Salam for Yemen, SumOfUs.

Pour en savoir plus sur nos demandes au gouvernement français : rendez-vous ici