15 mai 2021

Palestine/Israël : la situation humanitaire se dégrade à Gaza

Ces derniers jours, l’intensification des violences entre Palestine et Israël a fait de nombreux morts et blessés. Les tensions et les violences s'intensifient dans tout le pays et la situation humanitaire déjà critique à Gaza - notamment à cause de la pandémie - s'aggrave rapidement. CARE condamne fermement et s'oppose aux violations flagrantes des droits humains et de la dignité des personnes en Palestine et en Israël et exhorte les parties au conflit à cesser immédiatement toute violence.

©Ahmed Zakot/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

Des actions contraires au droit international

La communauté internationale doit tirer les leçons des erreurs du passé et agir de toute urgence pour faire en sorte que le conflit en cours se termine immédiatement en incitant les dirigeants - tant israéliens que palestiniens – à mettre fin aux combats. Après des décennies, le conflit a déjà fait de trop nombreuses victimes civiles des deux côtés et nous craignons que la situation ne se détériore rapidement davantage.

Le gouvernement israélien doit également cesser sa politique de renvois forcés qui menace l'existence même du peuple palestinien à Jérusalem-Est et contraint des familles et des communautés entières à la misère – devenues sans-abris ou privées de moyens de subsistance. Ces actions sont contraires aux dispositions du droit international humanitaire qui obligent Israël, en tant que puissance occupante, à garantir les droits et la protection des Palestiniens résidant dans les territoires palestiniens occupés. Israël viole également l'article 49 de la quatrième Convention de Genève qui interdit à une puissance occupante de transférer une partie de sa population civile vers des territoires occupés.

Le secteur de la santé à Gaza est déjà saturé

La bande de Gaza accueille 2,2 millions de personnes et possède des infrastructures très limitées. Les accès sont contrôlés par l'Égypte et Israël, ce qui rend le départ des populations pratiquement impossible. Entre la pandémie et l’augmentation des violences, le secteur de la santé, déjà surchargé à Gaza, peine à répondre aux besoins urgents. C’est pourquoi, CARE appelle à un accès sûr et sans entrave du personnel humanitaire et médical afin de pouvoir apporter l’aide nécessaire aux populations.

Il est essentiel que la communauté internationale intervienne immédiatement pour mettre fin à la violence et s’attaquer aux causes profondes de cette situation. Israël doit respecter ses obligations juridiques envers les Palestiniens et se conformer au droit international. Nous demandons à la communauté internationale de veiller à ce que l’État d’Israël mette fin à sa politique discriminatoire profondément enracinée et systémique à l’encontre des Palestiniens qui perdure depuis des décennies.

Contact média :

Des porte-paroles arabophones et anglophones sont disponibles dans la région. Contactez Camille Nozières nozieres@arefrance.org07 86 00 42 75

Notes aux rédactions :
  • Cette escalade de violence se produit dans un contexte de crise multiple à Gaza : la pandémie de la Covid-19 cause actuellement de 1000 infections par jour. La bande de Gaza est une bande de territoire très étroite et possède l'une des densités de population les plus élevées au monde. De nombreuses personnes sont entassées dans les zones urbaines ou dans les camps de réfugiés surpeuplés, rendant la distanciation sociale et les mesures barrière très compliquées. Et une crise de l'électricité affecte la population mais aussi les hôpitaux. Beaucoup déclarent devoir utiliser des générateurs, qui ne sont pas toujours fiables, pour alimenter des équipements médicaux lors de coupures de courant.

  • Ce sont les civils qui paient le prix du conflit actuel et leur protection doit être une priorité pour toutes les parties responsables. Alors que les civils en Palestine et en Israël sont pris entre deux feux, les habitants de Gaza sont particulièrement vulnérables en raison du blocus. Au fil des ans, il y a eu une répartition inégale des victimes entre les deux parties. Le blocus terrestre et naval en cours de Gaza - illégal au regard du droit international - aggrave le désespoir des gens, la pauvreté et la dépendance à l’aide humanitaire.

  • L'ONG internationale CARE travaille en Palestine et en Israël depuis 1948 pour apporter une aide humanitaire et promouvoir les valeurs de justice sociale et d'égalité des sexes. CARE est aux côtés de toutes les personnes touchées par la violence, la discrimination et les conflits.