01 juillet 2021

Afrique. Renforcer la voix des femmes pour atteindre l’égalité femmes-hommes.

CARE France s’engage dans un nouveau projet d’envergure en faveur de l’égalité femmes-hommes ! Grâce au soutien de l’AFD, nos équipes agiront pour renforcer la voix des femmes et des filles en Afrique en soutenant les mouvements féministes locaux.

Groupe d'épargne soutenu par CARE à Madagascar
© CARE

Renforcer les mouvements féministes qui se battent pour l’égalité femmes-hommes

Membres de l'AFD et de CARE à la signature de la convention
© Eric Thauvin/AFD
Signature de la convention en présence des membres de CARE France, dont sa présidente Loraine Donnedieu de Vabres-Tranié, et de l'AFD.

C’est un pas de plus dans notre combat pour l’égalité des genres !

Grâce à un financement de 2,8 millions d’euros accordé par l’AFD, un nouveau projet verra le jour pour renforcer les voix des femmes et des filles au Bénin, à Madagascar, au Mali et en Afrique de l’Ouest. 

Depuis plus de 30 ans, nos équipes agissent dans ces pays pour l’autonomisation économique des femmes à travers la création d’associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC). Le principe ? Aider les femmes les plus isolées et vulnérables à sortir de la pauvreté grâce à la solidarité villageoise. Les membres d'une AVEC mettent en commun leurs économies, souvent de très petites sommes d’argent. Ces femmes peuvent ensuite emprunter au groupe et ainsi lancer des petits commerces et autres activités génératrices de revenus.

Aujourd’hui, en faisant évoluer ces groupes d’épargne en fédérations, CARE les accompagne dans le développement et la mise en oeuvre de plaidoyers féministes. L’objectif ? Structurer et renforcer ces groupes de femmes pour qu’elles fassent entendre leurs voix et puissent défendre leurs droits ! Au cours des trois prochaines années, à travers un accompagnement et des formations, CARE aide à renforcer le rôle des femmes dans la vie politique locale et dans la lutte contre les violences basées sur le genre. Ce ne sont pas moins de 4000 associations qui bénéficieront de cette aide, soit plus de 57 000 personnes, dont 85% de femmes. 

Et comme le chemin vers l’égalité ne peut se faire qu’avec l'implication de tous et toutes, CARE encouragera aussi l'engagement des hommes et des garçons dans ce programme. 

Pourquoi défendre les droits des femmes

Depuis sa création en 1945, CARE lutte contre les injustices et les inégalités. Et parce que les femmes sont les premières victimes des discriminations, elles sont au cœur de tous nos projets. 

L’égalité entre femmes et hommes est en effet un droit fondamental. Et c'est aussi un facteur essentiel de la lutte contre la pauvreté : les sociétés ne peuvent pas prospérer durablement quand la moitié de leur population ne peut pleinement exercer ses droits. 

À la question comment lutter de manière durable contre l'extrême pauvreté dans le monde ? Nous agissons en soutenant l'égalité femmes-hommes, en soutenant l'empowerment et l'autonomisation des femmes.