23 septembre 2021

S'adapter face au changement climatique : comment et pourquoi ?

Ça ne fait aucun doute : le changement climatique affecte déjà des millions de personnes, en particulier dans les pays du Sud. C’est pourquoi il est urgent d’agir pour empêcher l’aggravation de la crise climatique mais aussi permettre aux populations de s’y adapter pour minimiser les dégâts. Oui, mais comment ? On vous explique tout ! 

© CARE

Pourquoi est-il urgent de s’adapter au changement climatique?

Les effets des dérèglements climatiques sont nombreux et n’épargnent aucun continent : sécheresses, inondations, ouragans, augmentation des températures, du niveau des mers... 

Ces évènements climatiques nous affectent toutes et tous mais pas de la même manière. On parle d’injustice climatique car les populations des pays du Sud, qui ont le moins contribué aux émissions de gaz à effet de serre, sont celles qui subissent le plus ses impacts. La situation est particulièrement grave pour celles et ceux qui dépendent de l’agriculture pour vivre. En effet, les ressources essentielles comme l’eau se raréfient, et leurs plantations sont régulièrement victimes des sécheresses ou inondations.

Il est donc inévitable de s’adapter le plus rapidement possible, pour minimiser les dommages que peuvent causer les dérèglements climatiques : destruction d’habitations, malnutrition qui peut aller jusqu’à des famines, déplacements forcés de populations... 

Quelles solutions pour s’adapter aux dérèglements climatiques?

L’adaptation aux changements climatiques peut passer par 3 types d'action :

  • Les actions individuelles, comme une bonne utilisation et la conservation des ressources naturelles (eau ou terres). Par exemple, les équipes de CARE aident les petits agriculteurs et agricultrices à se tourner vers l’agroécologie et à cultiver des semences plus résistantes aux aléas climatiques et plus nutritives, à utiliser du compost plutôt que des engrais chimiques...
  • L’engagement des États pour la réduction des gaz à effet de serre à l’origine de la crise climatique et l’investissement dans des infrastructures adaptées aux événements climatiques extrêmes. Par exemple, nous aidons à construire des maisons résistantes aux cyclones.
  • L'inclusion de chacun et chacune dans la lutte contre le changement climatique. Lorsque les plus vulnérables - les populations des pays du Sud - et en particulier les femmes et les filles sont perçues comme des actrices du changement plutôt que des victimes, les résultats sont décuplés ! Par exemple, nous renforçons les capacités des organisations locales, qui connaissent les besoins et proposent des solutions concrètes, afin qu’elles puissent être enfin entendues par les États.

En complément de son travail sur le terrain, CARE mène un travail de plaidoyer auprès des États les plus riches afin qu’ils mettent à disposition des financements bien plus conséquents pour soutenir les populations des pays du Sud à s’adapter au plus vite et de manière efficace aux changements climatiques. 

L'action de CARE pour le climat

CARE est l’un des plus grands réseaux humanitaires au monde créé en 1945. La lutte contre les impacts climatiques est l’une des priorités stratégiques de nos actions de lutte contre l'extrême pauvreté et les injustices.

  •  CARE soutient les populations affectées par des chocs climatiques ponctuels (tempête, inondations) ou de long terme (variabilité des saisons et des précipitations).
  •  CARE met en place des programmes de préservation de l'environnement et d'adaptation au changement climatique : soutien agricole aux communautés qui souffrent de la disparition des glaciers ; mise en place de réseaux d'accès à l'eau ; projets de plantation de mangroves et de restauration de systèmes de défense côtiers.
  •  CARE participe également aux négociations internationales sur le climat et mène des actions de plaidoyer pour inciter les gouvernements à mettre en oeuvre des politiques climatiques ambitieuses.